Grand Prix d'Émilie-Romagne : Lewis Hamilton en pole position, Pierre Galsy 5e

Jean-Baptiste Lautier
·2 min de lecture

Lewis Hamilton (Mercedes) a décroché la pole position devant les Red Bull de Sergio Perez et Max Verstappen à l'occasion du GP d'Émilie-Romagne.

Lewis Hamilton a décroché la pole position du Grand Prix d’Émilie Romagne samedi 17 avril. Le Britannique a devancé les deux Red Bull de Sergio Perez et Max Verstappen. Pierre Gasly (Alpha Tauri) a, lui, décroché une belle cinquième place.

La centième approche à grand pas pour Lewis Hamilton. Le septuple champion du monde a signé sa 99e pole position en carrière sur le circuit d’Imola. Contrairement à la première séance de la saison à Bahreïn où il avait été devancé par son coéquipier Valtteri Bottas, le Britannique a remis les pendules à l’heure en distançant très largement le Finlandais, seulement 8e ce samedi à 8 dixième du pole-man.

“Ça a été génial, s'est réjoui Lewis Hamilton après la séance, je ne m’attendais pas ce que nous soyons devant deux Red Bull aujourd'hui. Je sentais la voiture beaucoup mieux ce week end. Énorme respect à mon équipe pour le travail, je suis tellement heureux."

Perez s'offre Verstappen

Chez Red Bull, dont les deux monoplaces sont venues se placer sur le podium de cette séance de qualification, la hiérarchie est plutôt inhabituelle, puisque ce n’est pas Max Verstappen qui a décroché le meilleur chrono de son équipe. Le Néerlandais a été devancé par Sergio Perez qui, pour son deuxième Grand Prix au sein de sa nouvelle équipe, a pris une belle deuxième place à 35 millièmes de la pole.

Quatrième sur la grille de départ l’an passé, Pierre Gasly a une nouvelle fois confirmé ses bonnes dispositions sur ce circuit d’Imola au volant de son Alpha Tauri. Le Français s’élancera sur la 5e place ce dimanche au départ du Grand Prix. Esteban Ocon s’est, lui, bien repris après sa déception lors des qualifications à Bahreïn (18e). Le Normand s’est hissé jusqu’en Q3 pour prendre la 9e place finale.

Les Espagnols à la peine

Alors que leurs deux coéquipiers ont réussi à accéder à la Q3, Carlos Sainz (Ferrari) et Fernando Alonso (Alpine) ont, eux, calé en Q2. Pour le premier, membre de la Scuderia Ferrari sur le circuit éponyme d’Imola, le camouflet est immense. Alors que Charles Leclerc partira 4e, Sainz a payé cher ses erreurs à cause d’écarts des écarts particulièrement serrés dans cette Q2. L’aîné des deux, au volant de sa monoplace Alpine, a été dominé par son coéquipier Esteban Ocon, qui met fin à une série de 27 qualifications où il avait toujours devancé ses coéquipiers.

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi