Grand Prix E3 : le coup de maître de Kasper Asgreen qui a assommé ses adversaires

Vincent Daheron
·1 min de lecture

Vous le sentez, vous aussi, ce doux parfum des classiques flandriennes qui s'enchaînent tous les deux jours ? Ce bruit des pneus qui claquent sur les monts pavés caractéristiques, pour nous emmener tranquillement jusqu'au Tour des Flandres (dimanche 4 avril) avant, peut-être, une conclusion sur Paris-Roubaix, toujours en sursis ? Et ces formats de course décousus qui font le sel des classiques belges ?

A la fin, c'est Deceuninck-Quick Step qui gagne

Placé entre Brugge-De Panne et Gent-Wevelgem, le retour du Grand Prix E3 annulé l'année passée n'a pas dérogé à la règle puisqu'à la fin c'est Deceuninck-Quick Step qui gagne. Trois ans après la victoire de Niki Terpstra, deux ans après celle de Zdenek Stybar, c'est le Danois Kasper Asgreen qui a littéralement assommé la concurrence ce vendredi 26 mars en s'imposant en solitaire, une trentaine de secondes devant son coéquipier Florian Sénéchal et Mathieu Van der Poel (Alpecin-Fenix). "C'était une course difficile. On avait une superbe équipe et c'est un travail collectif incroyable", réagissait le vainqueur du jour.

Le Danois n’est pas inconnu des courses d’un jour. Déjà deuxième du Tour des Flandres en 2019 et vainqueur...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi