La grande émotion du coach de Monterrey en raison d'une promesse à son fils décédé

Antonio Mohamed est un homme heureux. L’Argentin a tenu une promesse posthume faite à son fils, Farid, décédé à 9 ans en 2006 dans un accident de voiture en Allemagne. Le natif de Buenos Aires promet alors à son fils, grand fan des Rayados, qu’il sera champion avec le CF Monterrey, engagement qu’il a pu tenir après deux échecs en finale en 2016 et en 2017. Lors des rencontres décisives, Mohamed portait toujours un chapelet qu’il plaçait sur un siège. Un rituel en mémoire de son fils: "Je continuerai à porter le chapelet sur le banc, mon fils m’accompagne toujours."

Un titre arraché aux tirs au but

"Mon fils est né au Mexique, il était fidèle à la mascotte de l’équipe et toutes les photos de lui sont avec l’animal de Monterrey. J’ai de bons souvenirs de ce qu’est Monterrey", avait déclaré le technicien lors de sa prise en main des Rayados, lui-même ancien joueur du club entre 1998 et 2000.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Parti de Monterrey en 2018 pour tenter sa chance en Europe, au Celta Vigo, le technicien avait subi un nouvel échec en étant remercié au bout de sept mois (mai-novembre 2018). Une brève expérience après laquelle il avait immédiatement rebondi en reprenant les Rayados qu'il a donc mené au titre de champion du Mexique au bout du suspense face au Club America aux tirs au but (2-1 à l’aller, 1-2, 2-4 t.a.b. au retour).

Treize ans après la mort de son fils, le coach de Monterrey a honoré sa promesse et n’a pu retenir ses larmes...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi