Granit Xhaka, tout sauf neutre

·1 min de lecture

"Nous avions dit avant le tournoi que nous voulions écrire l'histoire. C'est fait." Granit Xhaka peut avoir le sourire. La Suisse n'avait jamais atteint les quarts de finale d'un Euro. Elle n'avait jamais non plus battu la France en compétition officielle. Pour couronner le tout, elle accusait deux buts de retard à l'entame des dix dernières minutes de la rencontre. Ce lundi soir, la Nati a dépassé sa prétendue neutralité en sortant un match titanesque et en brisant le plafond de verre. Pas n'importe comment, avec du caractère et de la personnalité, ce dont les Bleus ont cruellement manqué. Un engagement de tous les instants et une détermination rassemblés dans le corps et l'esprit d'un Granit Xhaka qui, en plus d'être au four et au moulin dans l'entrejeu, a guidé ses coéquipiers, transfiguré par le maillot de sa sélection.

Tenir la barre


Au-delà d'une phase de poules assez…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles