Gregorio Paltrinieri s'impose lors de la Coupe du monde à Paris

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Gregorio Paltrinieri brille aussi en eau libre. (S. Boué/L'Équipe)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dix jours après son titre mondial, l'Italien Gregorio Paltrinieri a remporté ce samedi la Coupe du monde en eau libre à Paris, de même que la championne olympique brésilienne Ana Marcela Cunha.

Si Marc-Antoine Olivier avait obtenu de souffler un peu entre les Mondiaux de Budapest (4e) et les Championnats d'Europe à Rome (11-21 août), l'Italien Gregorio Paltrinieri, avec qui s'entraîne le Français et qui a été sacré en Hongrie sur 1 500m et 10 km, était bien au départ de la Coupe du monde parisienne, dont le départ a été donné ce samedi à 6h30 sur le bassin de la Villette.

lire aussi

Toute l'actualité de la natation

Mieux, il s'est imposé face au Hongrois Kristof Rasovszky et l'Australien Nicholas Sloman, deux Français s'intercalant parmi les dix premiers (Axel Reymond 6e, Enzo Rolden Munoz 10e).

Ana Marcela Cunha devant Van Rouwendaal

Chez les jeunes femmes, c'est la championne olympique en titre, la Brésilienne Ana Marcela Cunha qui a brillé sous la Géode, devançant la Néerlandaise Sharon van Rouwendaal et l'Italienne Ginevra Taddeucci. Du côté des Bleues, on notera les 9e et 10e places respectives de Caroline Jouisse et Lisa Pou, alors qu'Aurélie Muller, récente vice-championne du monde du 5 km (derrière Cunha), et 4e du 10 km mondial, terminait 18e à Paris sur la distance olympique.

À l'origine, la France aurait souhaité que cette étape s'élance du Pont Alexandre III, dans la Seine, comme ce sera le cas lors des Jeux Olympiques de Paris en 2024, mais le préfet ne l'a pas autorisé.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles