Griezmann, le chevalier blanc de l'Atlético

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

C'est bien connu, pour battre un dragon - ici portugais - et délivrer la princesse en haut de sa tour, il faut un preux chevalier. Et dans l'aventure des Colchoneros en Ligue des champions, c'est souvent Antoine Griezmann qui se trouve sous l'armure. Le buteur tricolore a grandement participé à la victoire importantissime des siens au FC Porto ce mardi soir (1-3) et disputera les huitièmes de finale de la Ligue des champions en février prochain. L'occasion pour lui de rappeler deux choses : d'abord que même s'il n'est pas encore le grand Grizou qui a quitté l'écurie rouge et blanche en 2019, il reste toujours un élément-clé des différents succès de l'Atlético de Madrid semaine après semaine.

Une épée plus aiguisée


Alors qu'on l'attendait bien plus à la construction, surtout suite à la sortie…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles