Un groupe de joueurs et joueuses russes et biélorusses réfléchit à une action à mener envers Wimbledon

Les Russes et Biélorusses considèrent la décision de Wimbledon comme étant discriminatoire. (S. Boué/L'Équipe)

Interdits de Wimbledon, des joueurs et joueuses russes et biélorusses réfléchissent à une action à mener. Ils pourraient aller jusqu'à attaquer en justice les organisateurs du Grand Chelem anglais.

Un groupe de joueurs et joueuses russes et biélorusses réfléchit actuellement à une action à mener envers les organisateurs du tournoi de Wimbledon, troisième Grand Chelem de la saison, qui ont décidé de leur refuser la participation en raison de la guerre qui oppose la Russie à l'Ukraine. Ce groupe a mandaté un avocat parisien spécialisé dans les droits de l'Homme et la lutte contre les discriminations afin de tenter, dans un premier temps une conciliation. Mais une action en justice est également envisagée. Plus d'informations devraient être communiquées en début de semaine prochaine.

lire aussi

L'ATP et la WTA dénoncent la décision de Wimbledon

Les joueurs et joueuses souhaiteraient que Wimbledon s'aligne sur la décision qui est celle de Roland-Garros et de nombreux tournois, à savoir les autoriser à jouer, mais sous bannière neutre et sans aucun hymne. À savoir que la Fédération anglaise s'étant alignée sur celles des organisateurs de Wimbledon, les joueurs russes et biélorusses ne pourront pas non plus s'aligner au Queen's, à Nottingham, à Birmingham ou à Eastbourne, les tournois qui précèdent le Grand Chelem sur gazon.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles