Guadeloupe : Deux jours après la tempête Fiona, toujours des coupures d’eau et de routes

tempete - Le ministre de l’intérieur a annoncé que l’état de catastrophe naturelle serait reconnu

Deux jours après le passage de la tempête Fiona en Guadeloupe, les séquelles sont importantes. Plusieurs dizaines de personnes devaient être relogées, des axes routiers restaient impraticables et une partie de l’archipel n’avait toujours pas d’eau potable, a-t-on appris de sources concordantes. « Une cinquantaine » de personnes doivent être relogées, a indiqué à l’AFP une source proche des autorités, sous couvert d’anonymat.

De son côté, la préfecture a précisé lundi soir que le « retour progressif » de la distribution d’eau se poursuivait, grâce notamment à la mise à disposition de deux citernes de la réserve nationale à Basse-Terre et de onze citernes supplémentaires en cours d’acheminement par le régiment du service militaire adapté (RSMA).

151.000 personnes affectées par des manques d’eau

Le Syndicat mixte de gestion de l’eau et de l’assainissement de la Guadeloupe (SMGEAG) avait estimé dimanche que près de 151.000 abonnés étaient affectés par des manques d’eau du fait du passage de la tempête Fiona dans la nuit de vendredi à samedi. Il soulignait alors que, dans plusieurs zones de l’archipel, « de gros travaux » seraient nécessaires ou que les infrastructures n’étaient alors pas encore accessibles.

« Une distribution de bouteilles d’eau minérale sera assurée par la Croix-Rouge », a affirmé lundi(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Ouragan Fiona : Porto Rico sous l'eau et sans électricité, 800.000 personnes privées d'eau potable
La tempête Fiona se renforce en ouragan à l’approche de Porto Rico
Gard : Après les records de chaleur… place au record de froid
Sécheresse dans les Alpes-Maritimes : La préfecture prolonge ses mesures jusqu’à mi-octobre