Guerre en Ukraine : Il faut « tenir notre ligne » face au « chantage » de Poutine, dit Macron

RESISTANCE - « Il y a aujourd’hui une escalade qui est prise par la Russie », a estimé le président français

Le président français continue les déclarations chocs à la suite de la décision de Vladimir Poutine de mobiliser une partie de ses réservistes en Ukraine. « Notre devoir c’est de tenir notre ligne » face au « chantage » du président russe Vladimir Poutine, a affirmé Emmanuel Macron, dans un entretien à la chaîne BFMTV.

« Il y a aujourd’hui une escalade qui est prise par la Russie, à plusieurs égards : la mobilisation partielle (…) et ce discours belliqueux, cette menace, qui a vocation à intimider ou à rappeler que la Russie est une puissance dotée [de l’arme nucléaire] », a déclaré le chef de l’Etat français. « Dans ce contexte, notre devoir c’est de tenir notre ligne, c’est-à-dire d’aider l’Ukraine comme on le fait, à protéger son territoire, jamais à pouvoir agresser la Russie. Nous ne sommes pas en guerre avec la Russie », a-t-il poursuivi.

« C’est du chantage »

L’annonce par la Russie de la mobilisation de centaines de milliers de réservistes et sa menace d’un recours à l’arme nucléaire, « de manière évidente, c’est du chantage, de manière évidente il dispose de ces armes et le risque est toujours là. Et c’est un moyen de faire pression dans un moment difficile de cette guerre », a estimé Emmanuel Macron.

Mais « je ne ferai aucune interprétation ni n’aurai quelque propo(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Guerre en Ukraine : Plus de 1.300 arrestations dans des manifestations anti-mobilisation en Russie
Guerre en Ukraine : Posez-nous vos questions sur le conflit qui oppose Moscou et Kiev
Guerre en Ukraine : Zelensky exige de l’ONU un « juste châtiment » contre la Russie
Guerre en Ukraine : Accusée par Washington, la Corée du Nord dément fournir des armes à Moscou
Guerre en Ukraine : La Russie mobilise 300.000 réservistes, tournant ou simple coup de pression ?