Guerre en Ukraine : Zelensky en Italie pour rencontrer le pape François et les dirigeants italiens

ITALIE - De nouvelles rencontres diplomatiques pour la paix en Ukraine. En visite à Rome ce samedi 13 mai pour échanger avec les dirigeants italiens, le président ukrainien Volodymyr Zelensky s’est rendu en milieu d’après-midi au Vatican pour s’entretenir, avec le Pape François.

L’Évêque de Rome, âgé de 86 ans, qui a déjà accueilli le chef d’État ukrainien au Vatican en février 2020, a appelé à de très nombreuses reprises à la paix en Ukraine et adresse presque chaque semaine, lors de son audience générale, une prière pour les victimes du conflit. Ce samedi, il a encore souligné lors d’une audience avec des ambassadeurs que cette guerre portait « des souffrances et des morts indicibles. »

À la sortie de leur entretien, Volodymyr Zelensky a remercié le souverain pontife sur Telegram. « Je lui suis reconnaissant pour l’attention qu’il porte personnellement à la tragédie de millions d’Ukrainiens », a-t-il écrit, disant avoir échangé sur le sort des « dizaines de milliers d’enfants déportés », selon Kiev, par la Russie.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

« Une visite importante pour se rapprocher de la victoire »

Le mois dernier, le pape François avait également rencontré le Premier ministre ukrainien Denys Chmygal, qui l’a invité en Ukraine et lui a demandé son aide pour le retour des enfants emmenés de force en Russie.

Le pape n’était pas la seule figure d’autorité italienne que Volodymyr Zelensky devait rencontrer lors de cette visite qu’il juge « importante pour se rapprocher de la victoire de l’Ukraine ». Plus tôt dans l’après-midi, il s’est en effet entretenu avec le président italien Sergio Mattarella et la Première ministre Giorgia Meloni.

Le président ukrainien a remercié l’Italie pour son aide « à sauver les vies ». « Tout ce que nous faisons, nous le faisons ensemble. Et cela protège nos familles ukrainiennes, les enfants, les habitations de nos civils et les vies de nos soldats », a-t-il dit lors d’une conférence de presse aux côtés de la cheffe du gouvernement italien.

Meloni : « Je suis convaincue que l’Ukraine gagnera »

« Je ne suis pas venu pour me plaindre, je suis venu parler de notre coopération et vous remercier une fois encore pour votre aide, pour le bien de notre pays car nous voulons la paix », a-t-il déclaré. « L’Italie a fait une chose importante en renforçant son indépendance énergétique vis-à-vis de la Russie. Cela prive l’État terroriste de la possibilité de faire pression sur vous. Vous êtes très forts, il n’y a pas moyen de vous manipuler, c’est très important », a-t-il lancé à la Première ministre.

« Je suis convaincue que l’Ukraine gagnera et renaîtra plus forte, plus orgueilleuse et plus prospère », a répondu Giorgia Meloni. « Nous continuerons à assurer notre soutien plein et total pour faciliter l’intégration progressive de Kiev dans l’Union européenne (...) nous sommes prêts à soutenir une ultérieure intensification du partenariat avec l’Otan », a-t-elle ajouté.

M. Zelensky doit, après son étape italienne, se rendre dimanche en Allemagne, alors que Berlin vient d’annoncer une importante aide militaire de 2,7 milliards d’euros, incluant des chars, des blindés, des drones et des systèmes de défense antiaérienne.

À voir également sur Le HuffPost :

Guerre en Ukraine : ce que l’on sait des combats autour et dans Bakhmout

Guerre en Ukraine : après la polémique Absolut, Pernod Ricard quitte la Russie