Guillaume Gille à propos du protocole Covid au Mondial : « Un non-sens qui m'exaspère »

Guillaume Gille (au centre) interrogé par beIN Sports lors de l'Euro 2022. (N. Luttiau/L'Équipe)

Le sélectionneur des Bleus Guillaume Gille réagit au protocole Covid imposé par la Fédération internationale pour le Mondial qui débute le 11 janvier en Pologne pour les Bleus.

« La Fédération internationale (IHF) a annoncé ce jeudi ne pas changer les règles par rapport au Covid-19 (obligation de présenter un test PCR négatif et isolement de cinq jours en cas de test positif) pour le Mondial (11 - 29 janvier en Pologne et en Suède). Qu'est-ce que ça vous inspire ?
C'est un peu un non-sens qui m'exaspère pour être honnête. C'est incompréhensible que, nous, en hand, on soit les seuls à se démarquer des autres sports dans une vie sociale, de citoyen normal, qui est sortie des protocoles Covid, des restrictions.

On nous oblige à passer par une porte d'entrée qui est de montrer un test PCR négatif pour pouvoir débuter la compétition. Or, on sait qu'on est ni dans une bulle, ni en protocole Covid, la preuve : vous êtes face à moi, personne ne porte de masque. Et tout le monde sait pertinemment que le virus est parmi nous et donc que c'est certain qu'en mettant comme seul et unique critère le fait d'être négatif à un test PCR, on aura à déplorer des cas positifs, et pas que chez nous, qui vont entacher la compétition. Et qui vont nous emmerder la vie au quotidien.

Le bon sens serait de faire de la médecine, à savoir comme on le fait déjà au quotidien, les gens malades, qui ont des symptômes, on ne les entraîne pas, on ne les fait pas jouer. Et on continue d'avancer. C'est un peu dommage que l'IHF n'ait pas entendu l'appel un peu général, il n'y a pas que la France, qui a essayé de revenir vers les instances pour infléchir le protocole. On veut laver un peu plus blanc que blanc et je ne vois pas la raison. Notre voisin, le foot, au Qatar, le sport le plus universel, je crois que pendant ce mois et demi, je n'ai pas entendu une seule fois le mot ''test Covid'' ou ''test PCR''.

Au Qatar, on parlait de virus...
C'est le fameux virus de la climatisation, bien connu du grand public qui nécessite un isolement drastique.

Vous disiez il n'y a pas de masque, comptez-vous vous adapter ?
À quoi cela rime d'essayer de limiter des risques, alors que nous sommes dans un moment où on croise du monde, on joue contre des équipes qui viennent de partout. Ou dans nos transports, où on est confrontés à des citoyens lambda. Aujourd'hui, vouloir mettre un couvercle sur l'équipe de France en pensant qu'on va garantir quoi que ce soit, c'est se tromper. Et c'est surtout revenir à un épisode de l'équipe de France qu'on souhaite tous oublier.

L'expérience de l'Euro 2022 a été un long chemin de croix vis-à-vis du Covid pour lequel les joueurs ont fait preuve d'une énorme capacité de résilience. S'imaginer aujourd'hui devoir recommencer à se plier à ce genre de contraintes, personne n'en a envie. Aujourd'hui, on sait qu'on est ni en bulle, ni protégés, ni en capacité d'assurer la non-positivité des athlètes qu'on sera confrontés au Covid durant ce Mondial. C'est un peu dommage qu'on ne puisse pas se centrer uniquement sur le sport et le handball. »

lire aussi : Le programme des Bleus au Mondial