La Guinée défend l’organisation de sa CAN 2025

Le ministre de la Jeunesse et des Sports guinéen Lansana Béa Diallo a assuré ce 4 août 2022 durant une conférence de presse que la Guinée sera bel et bien le pays hôte de la Coupe d’Afrique des nations 2025 de football. Il s’est ému des nombreuses rumeurs de délocalisation du tournoi dans d’autres Etats.

« Cette Coupe d’Afrique des nations, elle est destinée à la Guinée. Donc, je voudrais dire à tous ceux qui sont candidats de se positionner pour 2027, 2029 ou 2031. Mais 2025, c’est pour la Guinée. » Ce 4 août 2022, le ministre de la Jeunesse et des Sports guinéen Lansana Béa Diallo a voulu mettre les points sur les i, alors que des présidents de fédération de football comme celui du Nigeria ont indiqué vouloir récupérer tout ou partie de cet immense événement sportif prévu dans trois ans.

« On voit passer beaucoup de communications qui ne sont pas très fair play, pour moi qui suis panafricaniste, s’est indigné Lansana Béa Diallo. Il y a une CAN qui a été dédiée à un seul pays. Or, je vois qu’il y a beaucoup de pays qui se positionnent aujourd’hui pour pouvoir l’organiser parce qu’ils disent que la Guinée n’est pas capable de l’organiser ».

D’immenses chantiers à réaliser en trois ans

Pour l’heure, la Guinée dispose d’un seul stade, celui de Nongo (50.000 places), qui doit être réhabilité. Celui, historique, du 28-Septembre, ne devrait pas être utilisé pour cette Coupe d’Afrique des nations. A la place, une autre enceinte (40.000 places) dans les environs de Conakry devrait voir le jour. Ce sera aussi le cas à Kankan (20.000 places), Kindia (20.000), Labé (15.000), Nzérékoré (15.000 places) et Boké (15.000).


Lire la suite sur RFI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles