Gyozo Burcsa : "Guy Roux n'a pas essayé de me changer"

SO FOOT

Comment passe-t-on de Székesfehérvár à l'AJA sans se mettre à dos le régime communiste ?

Les autorités étaient très strictes là-dessus. Interdiction de quitter le territoire en deçà de la trentaine. En plus, il fallait prévenir un an avant son club, puis obtenir l'aval officiel du Bureau national des sports et de l'éducation physique, ainsi que celui de la Fédération hongroise. Tu ne signais pas comme ça à l'étranger, surtout sans arrêt Bosman pour te couvrir. L'AJA avait évidemment remarqué le parcours extraordinaire du Videoton et voulait un joueur d'expérience venant de l'Est. Ma vieille carcasse de trente et un ans s'est retrouvée parachutée au milieu d'une armée de jeunes incluant Ferreri, Martini, Canto, Boli...


Parmi ces jeunes, tu as direct remarqué Canto que tu jugeais "fou" et "ambitieux". Tu maintiens ces adjectifs ?

J'aurais pu…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com


En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages