Gym - ChE - Quatre bonnes raisons de suivre les Championnats d'Europe

L'Equipe.fr

Les championnats d'Europe de gymnastique féminine et masculine débutent ce mercredi à Cluj en Roumanie par les qualifications masculines. Voici quatre bonnes raisons de suivre la compétition.Pour le symboleCes septièmes championnats d'Europe de gymnastique masculine et féminine se déroulent en Roumanie. Pays emblématique de la gymnastique qui a vu Nadia Comaneci, 14 ans, remporter le concours général des Jeux Olympiques de Montréal (1976), le concours des barres asymétriques et celui de la poutre avec la note maximale de 10/10 à sept reprises.Nadia Comaeci est d'ailleurs l'ambassadrice de ces Championnats d'Europe qui démarrent ce mercredi par les qualifications des garçons.Pour Catalina Ponor et Marian DragulescuCes noms ne vous disent peut-être rien mais Catalina Ponor et Marian Dragulescu sont des stars de la gymnastique mondiale, encore plus lorsqu'ils évoluent devant leur public.A respectivement 29 et 36 ans, ils sont toujours présents sur les plateaux de compétitions internationales pour défendre leurs chances. A eux deux, ils cumulent 8 médailles olympiques, 8 titres de champions du monde et 16 d'Europe. Tout est déjà presque dit... Il faudra surtout les suivre à la poutre et au sol pour Catalina Ponor et au sol et au saut pour Marian Dragulescu.Le programme de la semainePour la présence de champions olympiques de RioLe niveau de la compétition devrait être particulièrement relevé. Notamment chez les garçons avec quelques uns des champions olympiques sacrés à Rio. Le Grec, Eleftherios Petrounias sera présent aux anneaux, Le Hongrois, Krisztian Berki au cheval d'arçons, Oleh Verniaiev aux barres parallèles. Chez les filles, le concours de la poutre devrait être disputé avec la championne olympique russe Sanne Wevers, la Française Marine Boyer, quatrième à Rio et la locale Catalina Ponor.Pour les potentielles médailles françaisesComme toutes les autres nations, l'équipe de France vient de débuter un nouveau cycle olympique. Pour le staff tricolore, l'objectif va donc être de jauger le potentiel des jeunes gymnastes sur les gros rendez-vous.En attendant la plus grande chance de médaille sera pour Cyril Tommasonne au cheval d'arçons. Le gymnaste de 29 ans a, lui, l'expérience des grosses compétitions. Il avait terminé au pied du podium des arçons à Rio. Chez les filles, Marine Boyer devrait donc essayer de défendre ses chances à la poutre.La délégation française : Filles : Marine Boyer, Mélanie De Jesus Dos Santos, Coline Devillard, Alison Lepin.Garçons : Cameron-Lie Bernard, Edgar Boulet, Kévin Dupuis, Zachari Hrimèche, Cyril Tommasone, Danny Pinheiro-Rodrigues.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages