Gym - ChF - Carolann Héduit et Julien Gobaux sacrés aux Championnats de France de Mouilleron-le-Captif

·3 min de lecture

Au 2e jour des Championnats de France à Mouilleron-le-Captif, les positions n'ont pas changé : Carolann Héduit (Avoine) est sacrée pour la première fois, Julien Gobaux (Monaco) décroche une 3e couronne. Évidemment, on est obligé de rappeler que Mélanie De Jesus Dos Santos, la quadruple championne d'Europe, avait choisi de ne pas disputer les Championnats de France. Pas plus qu'Aline Friess, la meilleure Bleue lors des derniers Mondiaux (11e en 2019). Mais ce serait une erreur de ne pas considérer le sacre de Carolann Héduit, ce dimanche à Mouilleron-le-Captif, pour ce qu'il représente : une véritable promesse. En Vendée, la protégée de Gina et Marc Chirilcenco à Avoine a présenté de la très belle gymnastique. Légère aux barres asymétriques, solide à la poutre et, surtout, audacieuse et partageuse au sol. C'est d'ailleurs cet exercice-là que l'adolescente de 17 ans voudrait retenir. « C'est une des premières fois où j'ai joué un rôle, j'ai souri, j'ai réussi à transmettre mon énergie, savourait-elle. En plus, j'ai changé la chorégraphie, j'ai ajouté une difficulté. Réussir mes acrobaties les deux jours de suite, ça me fait grandir. » Héduit se place pour les Jeux Rien n'est officiel, il faudra encore patienter jusqu'à l'ultime test de sélection le 11 juin à l'Insep, pour que soit annoncée trois jours plus tard la composition de l'équipe de France qui disputera les Jeux olympiques. Mais on parierait bien sur la présence de Carolann Héduit dans le quatuor tokyoïte. Elle-même refuse de trop se projeter, préfère insister sur ses sensations : « Je suis sereine, les entraînements se passent bien. Je suis sur une bonne dynamique. Je vais rester dans ma bulle car la route est encore longue et courte en même temps. » Epatante en qualifications (9e) des Championnats d'Europe d'avril dernier à Bâle (Suisse), elle s'était un peu perdue lors de la finale individuelle (12e). Pire, repêchée pour disputer la finale au sol, elle avait dû s'arrêter après sa première diagonale, le genou abîmé. Plus de peur que de mal, au vu de sa victoire étincelante en Vendée, mais un rappel quand même à certaines évidences. Les qualifiés olympiques posent question Julien Gobaux ne dira pas le contraire. À 30 ans, le Monégasque a tenu malgré des douleurs au coude et un programme allégé pour conquérir ce week-end le 3e titre de sa carrière après ceux de 2016 et 2018. En 2017, il avait été opéré d'une épaule, en 2019, c'était un biceps. Mais s'il sait qu'il ne disputera pas ses deuxièmes JO à Tokyo, seuls trois hommes ayant décroché des quotas nominatifs, ce nouveau sacre est une belle récompense de son acharnement. Quant aux qualifiés olympiques, justement, ils posent question. Médaillé de bronze mondial aux anneaux, Samir Aït-Saïd avait choisi de rester à Antibes, de retour sur son agrès fétiche après une fissure du tendon d'un biceps. En revanche, et même s'il a réussi son mouvement dimanche en finale des arçons (15,15 points), le Lyonnais Cyril Tommasone avait chuté la veille, ce qui serait rédhibitoire en qualifications des Jeux. lire aussi Les nouvelles expériences de Samir Aït-Saïd dans sa préparation pour les Jeux Olympiques de Tokyo Quant à Loris Frasca, retenu pour le concours général mais qui semble focalisé sur le seul exercice du saut, il a déclaré forfait dimanche, après une catastrophe le samedi. Au saut, justement, il avait écopé d'un 0 pt sur le premier envol (lune salto double avant avec demi-tour). Et comme il a perdu ses sensations et sa technique sur le second (triple vrille), cela paraît un tantinet inquiétant. Les résultats HOMMES
Concours général : 1. Gobaux (Monaco), 164,50 pts ; 2. Philippe (Boulazac), 162,50 ; 3. Zona (Clamart), 160,55 ; 4. Degouy (Noisy), 160,45 ; 5. Maréchal (Lille), 157,70.
Sol : 1. Zona.
Arçons : 1. Tommasone (Lyon).
Anneaux : 1. Philippe.
Saut : 1. Degouy.
Parallèles : 1. Philippe.
Fixe : 1. Degouy.
FEMMES
Concours général : 1. Héduit (Avoine), 109,70 pts ; 2. Boyer (Meaux), 104,60 ; 3. Serber (Dijon), 103,95 ; 4. Petit (Rouen), 103,80 ; 5. Passeron (Saint-Etienne), 103,55).
Saut : 1. Devillard (Digoin).
Asymétriques : 1. Nemour (Avoine).
Poutre : 1. Héduit.
Sol : 1. Héduit.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles