Gym - CM - Coronavirus - Coronavirus : ni Biles, ni les Russes à Tokyo pour l'étape de Coupe du monde

L'Equipe.fr
L’Equipe

Si les organisateurs de la Coupe du monde à Tokyo, début avril, n'ont encore annoncé ni report, ni annulation, les Américains, dont Simone Biles, et les Russes ont prévenu qu'ils n'iraient pas. Ce devait être son unique sortie hors des États-Unis. La plus importante aussi puisque cela lui aurait permis de se familiariser avec les agrès et l'ambiance qu'elle devrait revivre lors des Jeux olympiques. La superstar Simone Biles (23 ans) vient pourtant d'annoncer qu'elle renonçait à se rendre à Tokyo pour la Coupe du monde toujours prévue les 4 et 5 avril, puisque les organisateurs ne se sont toujours pas prononcés sur un éventuel report ou une annulation. Elle n'est pas la seule puisque son compatriote Sam Mikulak et les Russes ont pris la même décision. Et du côté de la championne d'Europe française, Mélanie De Jesus Dos Santos ? « On se laisse jusqu'à mercredi pour décider, déclare Kevinn Rabaud, le DTN. Mais, pour l'instant, elle ne s'entraîne pas sur les agrès, ce qui est préjudiciable, même si on essaie par la préparation physique en autonomie à en limiter les impacts. » On imagine de fait que le confinement actuel va la priver de ce déplacement. Par ailleurs, on attend ce mardi midi les décisions de l'Union européenne de gymnastique (UEG) concernant les conséquences de la pandémie du coronavirus. En question, bien sûr, la tenue des différents Championnats d'Europe qui doivent s'étalonner tout au long du mois de mai, notamment ceux de gymnastique artistique féminine, les premiers sur la liste, dévolus à la France et qui doivent (devaient ?) se tenir Paris du 30 avril au 3 mai. On s'achemine, là encore, vers un report ou une annulation.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi