Gym - Mondiaux - Carolann Héduit assure, Célia Serber chute lors des qualifications aux Mondiaux

·4 min de lecture

Fortunes diverses pour les Françaises lors des qualifications des Mondiaux, ce lundi à Kitakyushu (Japon). Coline Devillard a fauté au saut, Carolann Héduit a assuré mais Célia Serber a chuté sévèrement à la poutre. Pendant une dizaine de secondes, Célia Serber est restée comme assommée. Alors qu'elle venait de réciter sérieusement sa variation à la poutre, en qualifications des Mondiaux à Kitakyushu (Japon), ce lundi, la jeune Française (18 ans) n'a pas posé les mains sur le flip amorçant sa sortie et chuté lourdement, le cou sur l'agrès. Au-delà de la pénalité, c'est une grosse frayeur qu'a connue la pensionnaire de l'Insep, qui dispute au Japon ses premiers Mondiaux. « Ça a jeté un froid, mais elle a été bien prise en charge par le kiné, et a d'ailleurs terminé son tour avec un bon sol », relate Marc Chirilcenco, l'un des entraîneurs des Bleues. lire aussi La France de la gymnastique vers une nouvelle ère Avant ces péripéties, Célia Serber avait réalisé un saut en Yourchenko vrille et demi bien maîtrisé, et des barres correctes. Avec un total de 50,499 points, elle figure avant les trois dernières subdivisions de la nuit prochaine (sur dix) à la 14e place provisoire, ce qui devrait lui ouvrir les portes de la finale du concours général de jeudi, réservé aux 24 meilleures individuelles. Quant à Carolann Héduit, la championne de France et révélation de la saison après sa 12e place aux Jeux Olympiques, elle a les atouts pour s'inviter dans le Top 10. Pour l'instant, avant l'entrée en lice des Russes, notamment d'Anguelina Melnikova, médaillée de bronze olympique en individuel et favorite pour le titre après la décision de la Brésilienne Rebeca Andrade, vice-championne olympique, de ne pas s'aligner sur ce concours général, l'Angevine de 17 ans pointe à la 6e place avec un total de 52,765 points. « C'est un peu en-dessous de ce qu'on visait, admet Chirilcenco, qui la suit au quotidien à Avoine. Elle aura à coeur d'affiner tout ça en finale. »

Si Carolann Héduit a parfaitement entamé ses premiers Mondiaux avec sa double vrille au saut (14,30 pts), elle est restée sur la retenue aux barres asymétriques, en particulier sur le lâcher en Tkatchev. « Je suis un peu déçu, elle avait montré des mouvements beaucoup plus fluides toute la semaine, et même encore à l'échauffement », regrette le technicien. Une liaison ayant sauté, la note de 13,366 pts la privera d'une éventuelle finale à cet agrès. Un peu comme au sol où, malgré de jolies réceptions sur les acrobaties, elle a été pénalisée pour un double pivot escamoté (12,733 pts). Quant à la poutre, elle a d'abord dû être rassurée puisqu'elle passait dans le sillage de Célia Serber et son accident, a dû patienter sans trop s'inquiéter pour sa compatriote. Dans ces conditions, la performance s'avère correcte (12,366 pts), malgré un déséquilibre sur la liaison entre le costal et le salto tendu décalé. « Je suis sûr qu'elle a pensé à sa chute sur cet élément lors des Championnats d'Europe à Bâle (au printemps dernier) », souffle son entraîneur. Colline Devillard est passée à côté de son sujet Finalement, en cette première journée qu'ont dominée les deux novices américaines, Leanne Wong (55,749 pts) et Kayla di Cello (55,70 pts), les Bleues ne s'en sortent pas si mal. Du moins les deux généralistes. Débarquée à Kitakyushu en forme et déterminée, prête pour décrocher une médaille mondiale après son titre (2017) et l'argent (2019) européens au saut, Colline Devillard (21 ans) est passée à côté de son sujet. Sur le premier envol en lune vrille et demi, la jeune femme a même failli écoper d'un 0, ayant posé les mains presque en même temps que les pieds. Après de longues minutes, les juges ont finalement opté pour valider la difficulté mais ses 13,20 pts étaient déjà insuffisants pour envisager une finale, malgré un second envol en double vrille plutôt bien réalisé (13,70 pts). Avec une moyenne de 13,45 points, Coline Devillard figure à la 7e place provisoire. À partir de 2h45, les trois dernières subdivisions femmes s'enchaîneront, avant de laisser la place aux qualifications des hommes, également sur deux jours. Unique représentant tricolore, et double médaillé mondial aux arçons (2e en 2011, 3e en 2014), Cyril Tommasone s'élancera à partir de 10 heures. lire aussi Toute l'actu de la gym

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles