Hülkenberg attend un signe de Red Bull : "C'est très calme"

Basile Davoine
·2 min de lecture

Présumé en compétition avec a fait savoir que tout était devenu "très calme" concernant les discussions pour son avenir. L'Allemand explique être en contact avec plusieurs écuries pour 2021 mais sans que rien n'avance concrètement jusqu'à présent, tandis que les places se raréfient au sein d'un plateau déjà bien garni.

"J'espère bien sûr faire un bon retour à l'avenir, mais il n'y a rien d'autre à dire", a-t-il confié au micro de la chaîne Servus TV. "C'est très, très calme en ce moment. La presse s'est un peu calmée, et je pense qu'il faudra un certain temps avant d'avoir vraiment une clarté définitive. […] Les dominos sont déjà tombés pour plusieurs équipes. Les cartes sont jouées. J'ai eu mes deux chances [de rouler en Grand Prix] et je les ai utilisées du mieux que je pouvais. Je ne suis pas impliqué activement dans l'immédiat, mais évidemment je suis en contact avec les gens qui comptent. Mais pas toutes les semaines, pas tous les jours."

Lire aussi :

Red Bull retarde encore sa décision sur l'avenir d'Albon

Privé de volant en 2021 quand au Nürburgring pour les mêmes raisons.

Concernant le timing qui s'offre à lui pour son avenir, Hülkenberg a bien conscience de ne pas être en position de force et d'être contraint d'attendre une décision. "Je laisse venir", admet-il. "Je suis plutôt détendu. Ça ne dépend pas de moi. C'est pourquoi je suis en position d'attente. Naturellement, j'espère qu'il y aura un retour et une opportunité, ce pour quoi je serais très motivé. Mais nous devons faire preuve d'un peu de patience jusqu'à ce que la décision soit prise."

Parmi les baquets encore disponibles pour l'an prochain, Red Bull apparaît comme la seule chance réelle, directement liée aux performances d'Alex Albon lors des trois derniers Grands Prix. .

Contraint d'attendre pour savoir quel sera son sort, Hülkenberg se tient prêt, conscient également qu'il peut être appelé à tout moment, après en avoir fait l'expérience ces dernières semaines. "Si ça arrive, c'est de toute manière complètement imprévisible", souligne-t-il. "Les deux dernières fois que c'est arrivé, c'était super impromptu. Je ne peux pas m'attendre à ce que quelque chose survienne chaque week-end. Mais ça peut arriver. Nous savons tous à quel point la situation est imprévisible en ce moment. Alors je dois juste me maintenir prêt et en forme. Et c'est ce que je fais."

Avec Christian Nimmervoll