Haas espère un impact commercial positif avec Schumacher

Benjamin Vinel
·2 min de lecture

C'est un tout nouveau duo de pilotes qu'aura Haas F1 Team pour la saison 2021 de Formule 1. Exit Romain Grosjean et Kevin Magnussen, ce sont des rookies qui prendront place à bord de la VF-21 : , tous deux avec un contrat pluriannuel.

Guenther Steiner, Team Principal, Haas F1 et Mick Schumacher

Guenther Steiner, Team Principal, Haas F1 et Mick Schumacher<span class="copyright">Andy Hone / Motorsport Images</span>
Guenther Steiner, Team Principal, Haas F1 et Mick SchumacherAndy Hone / Motorsport Images

Andy Hone / Motorsport Images

Steiner souligne que Ferrari n'a pas utilisé l'argument commercial pour convaincre Haas de prendre Schumacher. "Ils ne nous ont rien vendu", poursuit-il. "Nous cherchions des pilotes et ils en avaient beaucoup. Voilà ce qu'ils m'ont vendu. Ils m'ont donné un pilote qu'ils soutiennent depuis un certain temps, et cela a une valeur, vous savez. Voilà ce qu'il y a eu avec Ferrari, avec qui nous travaillons depuis longtemps. Il n'y a rien de plus à en dire."

Il est néanmoins clair qu'en recrutant Schumacher, l'écurie américaine renforce ses liens avec la marque au cheval cabré, à laquelle elle achète autant de pièces que le permet la réglementation pour concevoir sa propre F1. Tel est le business model de Haas depuis son arrivée dans la discipline en 2016. Quand il lui est demandé si ce transfert renforce les liens entre les deux parties et engage Haas encore davantage sur le long terme avec le motoriste italien, Steiner n'hésite pas : "Oui, et oui."

"Certes, nous savons tous que l'unité de puissance Ferrari n'est pas la plus compétitive actuellement. Et je l'ai déjà dit, dans une relation on traverse des hauts et des bas. C'est un bas, mais il y a un haut : ils nous ont donné Mick Schumacher, dont nous allons nous occuper pendant quelques années. Cela nous mène forcément à dire que nous allons rester avec Ferrari. Mais ce n'est pas un secret, parce que je l'ai déjà dit. Pour nous, changer de motoriste serait un grand changement, parce que nous avons des bureaux d'études en Italie. Ça n'en vaut pas la peine. Et nous avons une bonne relation. Même avec l'unité de puissance qui n'est pas la meilleure, cela reste une bonne relation. Et nous essayons juste de nous sortir de cette mauvaise passe ensemble."