Hamilton attend "de meilleurs pneus" pour la nouvelle ère de la F1

Fabien Gaillard
motorsport.com

Les pneus de la saison 2019 de Formule 1 ont été reconduits en 2020, alors même que Pirelli avait conçu et développé une gamme pour la saison qui débutera le 15 mars prochain à Melbourne. Mais cette dernière a été refusée unanimement par les écuries, après deux tests en fin d'année dernière. Le maintien des pneus 2019, eux-mêmes conçus courant 2018, implique une modification des pressions, qui ont été rehaussées pour permettre aux gommes de tenir au mieux la charge supplémentaire générée par les nouvelles voitures, naturellement plus performantes d'une saison à l'autre en période de stabilité réglementaire.

La situation toute entière n'est pas vraiment du goût de , qui juge que la Formule 1 va devoir faire mieux alors qu'approche la révolution réglementaire de 2021. "Ils ont apporté des pneus 2020 qui étaient pires", a répondu le sextuple Champion du monde quand Motorsport.com lui a demandé ses impressions sur la modification des pressions pneumatiques. "C'est plus facile pour nous d'aborder une autre saison avec les mêmes pneus."

Lire aussi :

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Hamilton affiche sa confiance en Mercedes malgré des soucis moteur

"Le fait qu'ils les gonflent plus n'est pas super parce que ça semblait aller l'année passée, mais ils sont clairement trop gonflés. Je pense qu'il faut juste s'assurer de vouloir toujours travailler avec la meilleure technologie, les meilleurs partenaires technologiques, pour avancer. Nous allons juste continuer de les pousser pour qu'ils essaient de faire mieux, et ces pneus seront OK pour cette année."

L'an passé, les instances de la discipline reine avaient fixé une première série d'objectifs à Pirelli qui avait effectué les trois quarts du travail prévu quand d'autres objectifs ont été ajoutés, obligeant le manufacturier à revoir tardivement sa copie et à repousser la date butoir qui avait été fixée initialement. Cette situation avait débouché sur des essais peu convaincants pour les écuries et les pilotes à Austin, avant une confirmation de ces mauvaises impressions et un vote suite aux tests d'après-saison d'Abu Dhabi. Les pilotes sont également invités à donner leurs impressions à des représentants de Pirelli pour tenter d'influer sur le processus de décision en la matière.

Lire aussi :

Leclerc a testé les pneus 18 pouces, Pirelli confirme son programme

L'an prochain, la Formule 1 va se tourner vers de nouveaux pneus, avec des jantes 18 pouces. Là aussi, une révolution pour la discipline reine. Et la nécessité, selon Hamilton, d'une attention particulière accordée à la question. "La course, c'est ce qu'il faut améliorer. Réduire l'aéro et nous donner de meilleurs pneus. C'est très, très important : il nous faut de meilleurs pneus"

"Depuis des années et des années et des années, nous parlons de dégradation des pneus, de dégradation thermique. Et nous nous sommes réunis dans la salle de réunion avec Pirelli au Brésil et ils n'avaient jamais entendu parler de dégradation thermique. Ils nous ont dit : 'C'est la première fois que nous en entendons parler !' Nous essayons de mieux communiquer avec eux. La lettre d'objectifs, je ne sais pas qui l'a écrite cette année, mais ils n'ont visiblement pas fait un bon travail au niveau des pneus 2020. J'espère que pour 2021 nous aurons un meilleur objectif et qu'ils seront capables de l'atteindre, ou qu'un manufacturier sera capable de l'atteindre."

À lire aussi