Hamilton-Bottas, un duo "sensationnel" pour Mercedes

Fabien Gaillard

font équipe depuis 2017 au sein de Mercedes, année où le Finlandais a remplacé Nico Rosberg, qui a pris une retraite surprise après son titre de Champion du monde. La relation entre les deux hommes est très amicale, une situation sans doute renforcée par le fait qu'en piste, leur concurrence reste limitée, le #77 n'ayant pas réussi à opposer au Britannique une adversité durable. Malgré tout, dans des saisons où la concurrence s'est sensiblement rapprochée de Mercedes, Bottas a permis à l'écurie d'assurer le titre constructeurs pendant que Hamilton remportait la couronne chez les pilotes.

Lire aussi :

Après McLaren, Mercedes s'allie avec une équipe cycliste

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Dans une vidéo de fin de saison publiée par l'écurie allemande, Toto Wolff, le directeur exécutif, a expliqué que les objectifs globaux étaient toujours respectés quand les écuries "acceptaient" le fait que les pilotes ont comme ambition égoïste d'être Champion du monde. "Cela peut créer de la tension parce que ces objectifs ne sont pas toujours alignés avec ceux de l'équipe."

"Ce dont je suis vraiment fier, c'est que lors de toutes ces années, nous avons toujours réussi à faire que les pilotes soient derrière les objectifs de l'équipe et derrière le but de Mercedes d'être une des équipes sportives les plus victorieuses au monde. Valtteri et Lewis travaillent vraiment bien ensemble. Ils se poussent l'un l'autre."

"Je pense qu'ils ont tous les deux fait une bonne saison. Évidemment, Lewis a remporté le championnat mais Valtteri a toujours été là, a gagné une poignée de courses, et je pense qu'il a grandi en tant que pilote. Et c'est une dynamique qui est vraiment positive pour l'équipe. À cet égard, je crois que nous avons un duo de pilotes sensationnel pour l'avenir."

Lire aussi :

Wolff livre un premier indice sur son avenir chez Mercedes

Au cours des trois dernières saisons, Mercedes a perdu l'avantage moteur dont il jouissait lors des trois premières années de la réglementation V6 turbo hybride. En réponse, la marque allemande a haussé son niveau côté châssis, ce qui a notamment permis à ses pilotes de signer 15 victoires sur 21 GP en 2019. Et Wolff de souligner l'importance d'une structure équilibrée et pas figée dans ce processus. "Je pense qu'il y a une raison pour laquelle il n'y a pas beaucoup d'équipes sportives qui remportent beaucoup de championnats consécutifs."

"Il faut que l'équipe reste soudée. Mais également, être consciente qu'il y a une structure dynamique qui doit évoluer. Il faut surveiller les niveaux de motivation et d'énergie des membres de l'équipe. Il faut garder l'ancienneté et le savoir-faire dans l'équipe, mais aussi ne pas créer de goulot d'étranglement pour les talents qui se présentent. Et ce facteur de transition et de motivation est une chose que, je crois, nous avons bien réussi. C'est quelque chose qui est assurément très difficile et c'est pourquoi ça n'a pas été fait auparavant."

À lire aussi