Hamilton a prouvé que la voiture ne faisait pas tout, selon Lowe

Fabien Gaillard
·3 min de lecture

La victoire de , avancé que le fait de disposer des meilleures voitures jouait un plus grand rôle dans ses succès que ses capacités réelles derrière un volant.

Toutefois, pour Paddy Lowe, qui a été le directeur technique de et de Mercedes, et a participé aux succès du Britannique, l'ampleur de ses réussites prouve au-delà de tout doute que le talent a joué un rôle majeur. Même s'il estime que l'influence de la voiture et du pilote sur la performance peuvent fluctuer d'une course à l'autre, il pense qu'il faut juger la carrière de Hamilton dans son ensemble.

Lire aussi :

Brawn : "Hamilton et Schumacher ont un talent d'origine divine"

"Concernant la course [en Turquie], il a été très clair qu'il a fait la différence dans cette voiture", a déclaré Lowe, dans un entretien exclusif pour Motorsport.com. "Oui, c'est une bonne voiture, mais si vous le comparez à ses équipiers et que vous le comparez aux erreurs d'autres grands pilotes dans cette course, il a produit une performance parfaite. Donc, pour moi, si ce n'est pas à mettre à 100% sur cette course dans cette course en particulier, alors c'est certainement dans la fourchette haute des 90%. Mais si vous prenez sa carrière complète jusqu'ici, et ses sept Championnats du monde, il faut faire la moyenne en prenant en compte la contribution immense des équipes qui ont produit de super voitures."

"Mais ensuite, si vous avez un pilote de pointe comme Lewis qui, sur 14 saisons, généralement dans des voitures de pointe, remporte sept championnats, alors c'est lié à son pilotage. Vous pouvez pointer les championnats individuellement et dire 'Alors, OK, celui-ci a été facile pour lui'. Mais ils n'ont pas tous été faciles. Et d'autres facteurs entrent en jeu, tels que l'endurance, la régularité. Il y a beaucoup de grands pilotes desquels vous pouvez dire qu'ils ont apporté une contribution majeure avec leur propre talent, et ils ont remporté des championnats, un seul championnat, mais en remporter sept requiert une régularité et une endurance très spéciales."

Lire aussi :

Le jour où McLaren a déchiré le contrat du prodige Hamilton

Lowe juge que l'un des domaines dans lesquels Hamilton excelle par rapport à ses concurrents est son travail, et le fait qu'il n'est jamais passif face aux progrès qu'il peut faire. S'exprimant par rapport aux autres champions qu'il a pu connaître, comme Ayrton Senna, Mika Häkkinen, Damon Hill et Nigel Mansell, Lowe trouve qu'Hamilton sort du lot.

"Aucun d'entre eux n'a eu cette persistance pour se maintenir et continuer à travailler année après année pour gagner plusieurs championnats. Et c'est ce qui distingue vraiment Lewis. Il a fait de grands, grands sacrifices pour y arriver. Des sacrifices personnels en termes de choix de vie, pour vraiment se consacrer à sa carrière en F1. Et la constance de rester dans une équipe."

"Les gens disent qu'il a gagné toutes ces courses au volant d'une Mercedes, et qu'en 14 ans de carrière en F1, il n'a piloté que pour deux écuries. Analysez bien cela. Il y a là une histoire de constance, de loyauté et de gestion des relations. Si vous restez dans la même équipe et que vous construisez des performances ensemble, c'est comme ça que ça se passe. Et cela exige que vous entreteniez des relations, au même titre que n'importe quoi d'autre. Cela fait donc partie intégrante du processus de réussite à long terme."