Hand - Bleues - Alexandra Lacrabère annonce sa retraite internationale

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'emblématique arrière droite Alexandra Lacrabère (256 sélections, 833 buts) a confirmé mercredi dans la République des Pyrénées qu'elle ne portera plus le maillot de l'équipe de France. C'est un nouveau pilier doré qui s'efface en équipe de France féminine, après Amandine Leynaud, Camille Ayglon et Blandine Dancette, en attendant sans doute Siraba Dembélé. Mercredi, Alexandra Lacrabère (34 ans) a officialisé mercredi la fin de sa glorieuse carrière internationale dans les colonnes de la République des Pyrénées. « Je suis contente de quitter cette équipe de France-là, parce que je pense qu'elle n'a plus rien à m'apporter et je n'ai plus rien à lui apporter non plus. (...) Je suis juste soulagée. Je ne garde que des bons moments », dit l'arrière droite, sixième joueuse la plus capée (256 sélections) et troisième buteuse (833 réalisations) de l'histoire des Bleues.

L'information ne faisait plus guère de doute depuis son départ en catimini au milieu des JO de Tokyo, en raison d'une blessure aux adducteurs. La Béarnaise n'avait ensuite pas été retenue par le sélectionneur Olivier Krumbholz pour les matches de qualification européenne en octobre ni pour le Mondial espagnol (1er-19 décembre). Cette médaille d'or olympique n'aura sans doute pas eu le même goût que les précédentes, mais elle vient compléter un formidable palmarès où trônaient déjà un titre mondial (2017) et un européen (2018). Magique aux JO de Rio Avant de décliner ces dernières années, la gauchère au fameux numéro 64 (son département d'origine) avait longtemps été l'un des phares de l'équipe de France avec sa formidable palette offensive et sa rage de vaincre contagieuse. Arrivée en sélection en 2006, elle avait appris le métier auprès des championnes du monde 2003, avant de prendre admirablement le relais avec ses complices Amandine Leynaud ou Allison Pineau. Lacrabère avait ainsi porté les Bleues à bout de bras en compagnie de Pineau lors des JO de Rio en 2016, jusqu'à une médaille d'argent inattendue. Une épopée fondatrice pour un groupe en miettes quelques mois plus tôt et qui allait ensuite dominer la planète. Elle continuera à jouer au moins jusqu'à la fin de la saison avec son club de Chambray qu'elle vient de rejoindre l'été dernier en provenance de Fleury.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles