Hand - Bleus - Nikola Karabatic après la défaite des Bleus contre l'Allemagne : « On va retenir l'état d'esprit »

·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'arrière du PSG Nikola Karabatic était capitaine des Bleus pour la première fois, ce dimanche, lors de la défaite en amical en Allemagne (35-34), en l'absence de Valentin Porte, positif au Covid-19. Guillaume Gille (sélectionneur des Bleus, battus (35-34) par l'Allemagne dimanche en amical, quatre jours avant leurs débuts à l'Euro) : « Le bilan est très mitigé. On a vu des moments où on a été dominants, mais un peu en trompe-l'oeil. On a commis beaucoup d'erreurs qui coûtent cher à ce niveau et qui ne sont pas illogiques en fin de préparation. Notre entame de deuxième mi-temps est loin de ce qu'on espère, notamment dans notre changement de système défensif (de la 6-0, à plat, à la 5-1, étagée). Les Allemands nous ont posé beaucoup de problèmes. On a quelques jours pour rectifier le tir et pour se mettre en ordre de bataille pour cet Euro. On a besoin de s'appuyer sur l'ensemble du groupe, l'Euro est une compétition très exigeante et on a une belle profondeur d'effectif. » Nikola Karabatic (capitaine en l'absence de Valentin Porte, positif au Covid) : « On aurait préféré gagner, on fait une très bonne première période, on se met dans le rouge sur des pertes de balle après la pause. Sur les premiers matches, il y a toujours un peu d'excitation. Sur la fin, on a les ballons pour égaliser mais on n'y arrive pas. On va retenir l'état d'esprit, le fait qu'on se soit bien battus, qu'on a bien attaqué par moments... La victoire était à notre portée ce soir, mais c'est comme ça. Après vingt ans en équipe de France (1re de ses 325 capes en 2002), j'arrive toujours à connaitre des premières. C'était une fierté et un honneur de porter ce (dimanche) soir le brassard de capitaine, en attendant que Valentin Porte se remette. Ça fait bizarre, j'ai pensé à Tchouf (Cédric Sorhaindo, ancien capitaine des Bleus), à tous les capitaines avant moi, et il y avait une petite émotion particulière. » lire aussi Vincent Gérard retrouve les Bleus mais doit retrouver ses marques Dika Mem (arrière des Bleus) : « On a vu des bonnes choses, on va essayer de retenir le positif. En deuxième période, que ce soit dans les tirs ou dans les pertes de balle, on a vu beaucoup d'échec sur des choses qu'on est censés réussir. On voulait savoir où on était, c'est fait, il y a des belles choses, mais tout n'est pas là pour être prêt. C'est le genre de match qu'il nous fallait, avec un adversaire qui joue un peu contre la Croatie (premier adversaire des Français jeudi 13 janvier à l'Euro en Hongrie) , qui court beaucoup. Ce match va nous servir, on va pouvoir s'améliorer pour le match de jeudi prochain. » lire aussi Calendrier et classement du groupe des Bleus

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles