Hand - C1 (F) - Brest - Pour Isabelle Gullden, « tout est possible » pour Brest au Final Four de la Ligue des champions

·2 min de lecture

La demi-centre de Brest Isabelle Gullden, titrée en 2016, veut croire dans les chances de son équipe, qui découvre le Final Four de la Ligue des champions avec une demie face à Györ, samedi (15 h 15). « Comment abordez-vous ce Final Four et la demi-finale face à Györ (samedi, 15 h 15) ?
Tout est possible dans un Final Four. Ça sera très dur, on tombe contre le favori, mais je pense qu'on a très bien joué cette saison. Le Final Four se joue sur un match, ou plutôt d'abord un premier match puis peut-être second.... Tout est possible donc on va d'abord fait notre job, jouer avec notre coeur, et on verra. Vous allez affronter une équipe hongroise poussée par 6 000 supporters...
On se prépare comme toujours, ce sera plein de supporters hongrois mais j'y suis habituée, tout le monde sait comment ça se passe. Et je préfère avoir des supporters que pas de public. L'année a été dure sans public, on préfère jouer devant des gens qu'à huis clos. « L'équipe est relax, nous sommes dans un bon mood » Vous êtes la seule Brestoise à avoir remporté la compétition (en 2016 avec Bucarest). Comment apportez-vous votre expérience ?
Je n'ai pas à partager plus que ça. Beaucoup de joueuses ont joué des matches importants, en grand Championnats (Euros, Mondiaux) ou ailleurs. Bien sûr, certaines se sentiront un peu portées dans ce match. Mais on fait une très bonne saison, l'équipe est relax, nous sommes dans un bon mood. Je ne peux pas l'expliquer mais c'est un bon feeling. Quelle sera la clé du match face à Györ ?
Pour nous, le plus important sera la défense et marquer buts rapides. Nous avons besoin de buts faciles pour ce genre de matches. Il faut tout donner, avec beaucoup de coeur. Si tu veux vraiment gagner, il y a une chance, même si toutes les équipes qui sont ici veulent ce titre. Je ne sais pas ce qu'on changera (par rapport aux deux nuls obtenus en phase de groupes), quelques tactiques que je garderai pour moi (sourire). Je peux juste dire qu'on donnera tout. » lire aussi Le calendrier des demi-finales