Hand - C1 (H) - Ligue des champions (H) : Montpellier miraculé à Zaporojié

L'Equipe.fr
L’Equipe

Mené pratiquement toute la partie, dimanche à Zaporojié, en Ukraine, Montpellier s'est imposé sur un ultime but de Gilberto Duarte à quelques secondes du terme. Montpellier a passé un dimanche très compliqué en Ukraine, sévèrement malmené par le Motor Zaporojié lors de la 7e journée de Ligue des champions. Mais le MHB a réussi à retourner la partie dans les dix dernières minutes pour s'imposer sur un but de Gilberto Duarte à quelques secondes de la sirène finale (26-25). À quatre jours de disputer le sommet du Championnat de France, jeudi sur le parquet du Paris-SG, la formation héraultaise a fait un pas de plus vers son objectif européen de la saison : retrouver les huitièmes de finale, qu'elle avait manqués l'an passé. À mi-parcours de la phase de groupes, le MHB pointe tout simplement au deuxième rang de ce si relevé groupe B, derrière Kiel et à égalité avec le champion d'Europe en titre, le Vardar Skopje. Il a surtout creusé un gouffre avec ses rivaux dans la course aux huitièmes, le Meshkov Brest et Zaporojié, relégués à respectivement sept et huit longueurs. Il s'en est fallu de très peu, cependant, que les hommes de Patrice Canayer ne reviennent au bercail tête basse. Après un premier quart d'heure équilibré (6-6, 16e), ils ont été longtemps incapables de couper la formidable relation technique entre Aidenas Malasinkas, le meneur lituanien de Zaporojié, et son pivot Maxim Babichev (7 buts). Montpellier a compté jusqu'à six buts de retard (15-9, 27e). À l'orée des dix dernières minutes, il était encore mené de quatre longueurs (24-20, 50e). Mais en repassant en défense « 1-5 » avec Mathieu Grébille en poste avancé, et en haussant son niveau d'agressivité, le MHB a provoqué de nombreuses pertes de balle adverses et renversé le scénario. Servi par un Jonas Truchanovicius plein d'énergie, Benjamin Afgour égalisait à trois minutes du terme (25-25, 57e). Et dans une dernière minute très tendue, Gilberto Duarte, déjà buteur in extremis il y a huit jours à Porto (23-23), offrait à Montpellier un succès inespéré sur un formidable tir de dix mètres à six secondes du terme (25-26, 60e).

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi