Hand - C1 (H) - Nantes a «moins bien géré» que le PSG leur duel en Ligue des champions

L'Equipe.fr
S'ils sont « fiers » de leur parcours et d'avoir « existé » face au PSG (26-26 à l'aller, 35-27 au retour ce samedi), les Nantais regrettent de ne pas avoir su profiter de leurs supériorités numériques en seconde période.

S'ils sont «fiers» de leur parcours et d'avoir «existé» face au PSG (26-26 à l'aller, 35-27 au retour ce samedi), les Nantais regrettent de ne pas avoir su profiter de leurs supériorités numériques en seconde période.Rock Feliho (capitaine de Nantes, éliminé par le PSG en huitièmes de finale de la Ligue des champions) : «Je pense que le score est un peu lourd par rapport au match, à la prestation qu’on a faite. On était bien. Qu’on soit menés de deux buts ce n’était pas très très grave. C’est surtout en deuxième période que se fait la différence, avec les supériorités numériques qu’on rate. On prend un 2-0 alors qu’on peut les faire douter. Sur les moments importants, on a moins bien géré, peut-être par manque de lucidité, d’expérience, je ne sais pas… Ce sont ces quelques ballons qui nous ont coûté le match, je pense. Après, sur ce qu’on a fait, on peut être fiers de nous. On a tout donné, mais voilà, ils ont été plus forts que nous. Félicitations à eux.»Le PSG a mis «beaucoup d'intensité»Arnaud Siffert (gardien de Nantes) : «On n’a pas réussi à faire une série suffisante dans le but pour lancer la machine et prendre confiance, pour prendre l’ascendant. Ce sont des joueurs d’expérience, ils ne sont pas du genre à baisser pavillon quand ils sont en échec (au tir) une ou deux fois. Ils nous ont joués avec leurs armes, et ils en ont beaucoup ! Ils nous ont notamment attaqués sur le physique, là où on savait qu’ils étaient supérieurs. Ils nous sont rentrés dedans, ils n’ont pas joué finement, ça c’est clair. On a tenu le temps qu’on pouvait. Ils nous ont usés et ont réussi à faire l’écart dans les vingt dernières minutes. On a existé sur un match et demi, on les a regardés dans le blanc des yeux pendant un match et demi, après ils ont réussi à cibler leurs points forts par rapport à nos capacités pour l’emporter au final. Je pense que c’est la moindre des choses pour eux de nous éliminer, quand même. On est très déçus ce soir, c’est évident, mais il faut savoir rester à sa place… On a essayé, on s’est battus, on n’a rien lâché, avant de craquer dans le dernier quart d’heure. Sortir le PSG aurait été l’exploit de l’année ; il faut aussi regarder où on est, c’est notre première campagne en Ligue des champions, on est assez fiers de ce qu’on a fait.»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages