Hand - C1 (H) - Nantes - Thierry Anti (Nantes) : «Ce serait dramatique pour eux»

L'Equipe.fr
Avant la réception du PSG en huitième de finale aller de la Ligue des champions (samedi 20h45), l'entraîneur de Nantes, Thierry Anti, rappelle que cette compétition est l'objectif de son adversaire. Pas du «H», dont c'est la première campagne en C1.

Avant la réception du PSG en huitième de finale aller de la Ligue des champions (samedi 20h45), l'entraîneur de Nantes, Thierry Anti, rappelle que cette compétition est l'objectif de son adversaire. Pas du «H», dont c'est la première campagne en C1.«Après la victoire sur Sélestat, mercredi (40-29), vous aviez rappelé que le Championnat restait la priorité du club, alors que vos joueurs avaient semble-t-il déjà la tête à ce match contre Paris...Même si on est exigeant avec les joueurs et qu’on voudrait qu’ils rendent tout le temps une copie parfaite, il faut aussi comprendre qu’on est dans une spirale de matches qui fait que, à un moment donné, il va y avoir un peu de fatigue, une baisse de concentration, du moins bien dans le jeu... On peut comprendre que les joueurs ne prennent pas le match face à Sélestat de la même façon qu’ils vont aborder ce match contre Paris. Mais j’ai aimé la seconde période, j’ai aimé notre réaction. Si on avait mal fini le match, là, je me serais dit que c’était négatif... Les dernières rencontres ont malgré tout laissé physiquement des traces. Y-a-t-il de nouvelles absences à déplorer ?Normalement, je vais pouvoir compter sur le même groupe de seize joueurs que face à Sélestat. Pour (le pivot) Buric, c’est encore trop tôt pour reprendre, on verra la semaine prochaine. Les joueurs vont répondre présents. Je serais plutôt inquiet pour la Coupe de la Ligue, qu’on va enchaîner derrière, après cette double confrontation avec Paris en Ligue des champions.Dans quelle mesure votre victoire lors de votre duel en Championnat (37-31), en décembre, peut-elle peser dans l’approche de ce rendez-vous ?Je n’imagine pas que Paris va rejouer au même niveau qu’au mois de décembre ici. Ce serait étonnant, ce serait dramatique pour eux, disons les choses clairement. Cette équipe est taillée pour gagner la Ligue des champions, c’est son objectif principal. Il faut qu’on maintienne le niveau qu’on avait ce jour-là, en sachant très bien que le rapport de forces va être bien plus équilibré parce que Paris va jouer mieux. Et sur les derniers matches ils ont pu davantage faire tourner l’effectif, gérer, et ils n’ont pas joué en Coupe de France (le week-end dernier). Vous aviez remporté ce match grâce notamment à une bonne entame. C’est la clé de cette rencontre, les prendre tout de suite à la gorge ?Peut-être qu’ils auront mis des écharpes... (sourire). On va essayer de se baser sur cette confrontation, produire notre jeu. On est cette fois dans une double confrontation, il faut parvenir à les faire douter le plus longtemps possible, sur un voire sur les deux matches, pour peut-être faire tourner la roue en notre faveur. L’aspect psychologique va être important. Mais je le répète, la Ligue des champions c’est la cerise sur le gâteau. On ne s’est pas engagé en pensant qu’on irait à Cologne (au Final Four) ! Notre objectif était de montrer qu’on était dignes de cette compétition, je crois qu’on l’a fait.»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages