Hand - C1 (H) - PSG - Nikola Karabatic, après la qualification du PSG pour le Final Four de la Ligue des Champions : « J'ai l'impression d'avoir joué le match »

·3 min de lecture

Nikola Karabatic, qui n'est plus très loin de son retour au jeu, a vécu intensément, dans les tribunes de Coubertin, la victoire de ses coéquipiers parisiens sur Kiel mercredi (34-28, 29-31 à l'aller). « Que ressentez-vous après la qualification de vos partenaires pour le Final Four ?
Vraiment heureux pour les gars qui ont livré un match exceptionnel ! C'est mérité sur l'ensemble des deux matches. Pour moi, en tant que spectateur, c'était dur à regarder, j'ai crié toute la rencontre. J'ai l'impression d'avoir joué le match... Mais je me suis senti faire partie de l'équipe. C'était vraiment du bonheur. lire aussi Le film du match On vous a vu haranguer vos coéquipiers, crier sur les arbitres. Le retour des spectateurs vous a-t-il fait vivre le moment encore plus intensément ?
Quand c'est à huis clos, je ne crie pas. Mais là, il fallait haranguer la salle pour que les spectateurs poussent, les faire lever un peu de leurs sièges. En première période, ce n'était pas super chaud mais ensuite, on a bien crié, tout le monde s'est prêté au jeu. Après huit mois sans sport, les quelques élus qui étaient dans la salle et qui n'ont pas crié ont de la chance que je ne jouais pas, car sinon je serais allé leur tirer les oreilles ! Nikola Karabatic « Après une anesthésie générale mardi, jamais de la vie je ne pensais que Luka allait jouer » C'était sans doute particulier de voir votre frère Luka jouer ce match, connaissant les problèmes de santé qu'il avait eus la veille.
J'ai eu un calcul rénal il y a un an et demi, donc je sais ce que c'est. Je ne pensais vraiment pas qu'il allait jouer, jamais de la vie. Car son calcul était gros, il a eu une anesthésie générale hier (mardi), ils lui ont posé une sonde. J'étais bluffé qu'il ait tenu tout le match en défense, en attaque, à courir. C'est vraiment incroyable, ce que « Loulou » a fait. Chapeau à lui, il m'a impressionné. Et tous les autres aussi, Elo (Elohim Prandi) qui a fait un match incroyable, Nedim (Remili), Luc (Steins)... C'était vraiment un gros match et j'ai pris beaucoup de plaisir. Face au champion d'Europe, c'est une très grosse performance.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Le Final Four aura lieu les 12 et 13 juin, sept mois et demi après votre opération. Espérez-vous être prêt pour le jouer ?
On va le savoir bientôt. Je me sens très bien, pour l'instant tous les indicateurs sont au vert. J'ai repris avec le centre de formation, je ne vais pas tarder à reprendre avec les pros et on verra comment ça évolue. Mais bien sûr que c'est dans un coin de ma tête. Je suis content qu'il y ait une carotte au bout de la saison avec le PSG. » lire aussi Calendrier/résultats des quarts de finale

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles