Hand - C1 (H) - PSG - Thierry Omeyer (PSG) : «On a envie de plus»

L'Equipe.fr
«C'était notre premier objectif de retourner à Cologne, après avoir découvert le Final Four l'an passé» , estime Thierry Omeyer, le gardien du PSG, qualifié après son nul (30-30) contre Szeged, samedi.

«C'était notre premier objectif de retourner à Cologne, après avoir découvert le Final Four l'an passé», estime Thierry Omeyer, le gardien du PSG, qualifié après son nul (30-30) contre Szeged, samedi.Thierry Omeyer (Paris-SG) : «C'était dur, Szeged a bien joué, mais on a su resserrer derrière au moment où il le fallait, avec quelques arrêts de gardien, et on a réussi à faire basculer le match. C'était notre premier objectif de retourner à Cologne, après avoir découvert le Final Four l'an passé. Comme on s'était arrêtés en demi-finales (contre Kielce, 26-28), on a envie de plus cette année. On a tous pris en expérience depuis mais c'est un événement énorme, il faut répondre présent avec deux gros matches en deux jours. Cela va être un grand moment.»Paris qualifié pour le Final FourLuka Karabatic (Paris-SG) : «C'est toujours particulier de recevoir au retour après avoir gagné à l'extérieur. Cela nous était déjà arrivé l'an dernier contre Zagreb (32-32, 28-20 à l'aller) : on a tendance à croire que ça va être plus facile, mais au contraire, c'est plus compliqué car l'adversaire arrive libéré et joue son va-tout. Szeged a eu beaucoup de réussite pendant un long moment et cela a été compliqué pour nous durant la plus grande partie du match. Mais on savait qu'ils auraient une baisse de régime si on continuait à mettre la pression. Après la 40e minute, on a pu placer un coup d'accélérateur qui nous a permis de gagner notre place au Final Four.»Daniel Narcisse (capitaine du Paris-SG) : «Je suis très content, fier de cette deuxième qualification pour le Final Four dans l’histoire du club. On savait que Szeged jouait très bien à l’extérieur, et cette équipe nous a imposé soixante minutes de combat, avec beaucoup de qualité. Mais on s’est battus nous aussi, dans cette ambiance incroyable à Coubertin. Nos supporters nous ont beaucoup aidés dans cette deuxième mi-temps. C’était une belle soirée.»Zvonimir Serdarusic (entraîneur du Paris-SG) : «C’est la première fois de la saison qu’on ne gagne pas à domicile en Ligue des champions. Je me réjouis qu’on retourne à Cologne, mais on n’a pas livré notre meilleur match. Au Final Four, tout dépendra de la manière dont on jouera. On a réalisé un très bon match à l’aller à Szeged, mais pas aujourd’hui (samedi). Je suis entraîneur, pas devin.»Zsolt Balogh (Szeged) : «Je suis très fier de mon équipe qui s’est tellement bien battue. On a eu une chance de créer la surprise, mais on n’a pas pu la saisir car on a commencé à fatiguer en deuxième mi-temps et commis quelques erreurs dont Paris a bien profité. Et au moment le plus important, Thierry (Omeyer) a réussi de beaux arrêts. Mais c’était sans doute notre meilleur match de la saison.»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages