Hand - C1 (H) - Veszprem élimine Montpellier en quart de finale de la Ligue des champions

L'Equipe.fr
Battu de trois buts au match aller en Hongrie (26-23), Montpellier n'a pas réussi à faire barrage à Veszprem à la maison en quart de finale retour de la Ligue des champions dimanche soir (25-30).

Battu de trois buts au match aller en Hongrie (26-23), Montpellier n'a pas réussi à faire barrage à Veszprem à la maison en quart de finale retour de la Ligue des champions dimanche soir (25-30).La magie cette fois n’a pas complètement opéré à René-Bougnol. Montpellier, dans cet antre antique aux accents d’avant, n’a pas réussi à refouler les costauds de la forêt de Bakony. Veszprém était plus puissant, plus chevronné aussi, et participera à son quatrième Final Four d’affilée, aux côtés du Vardar Skopje, de Barcelone et bien sûr d’un PSG lui aussi invité à la grand-messe de Cologne.Le film du matchLa phase finaleRentrés de Hongrie avec un débours qui entrouvrait l’espace au rêve (23-26), les Montpelliérains magnifiques au long d’un première acte d’une intensité rare, se sont usés sur la 0-6 accommodée par Xavi Sabate, jusqu’à perdre haleine et la lucidité indispensable aux grandes œuvres. Ils ont pourtant défendu, rivalisé dans le combat, monté les balles et regardé Veszprém dans les yeux. A cinq reprises, ils ont ainsi mené de quatre buts en première période. Mais ils ont connu, dès le retour du vestiaire, un terrible passage à vide qui les a privés d’air et passablement ébranlés.Jure Dolenec et ses camarades ont fini par perdre le filAvec un Laszlo Nagy parfait maître d’œuvre, passeur génial qu’un Andreas Nilsson ou un Renato Sulic ne remercieront jamais assez, Veszprém, une fois devant (18-19, 40e), n’a plus toléré le moindre espace et profité de chaque munition glanée pour rappeler une hiérarchie au fil du temps de plus en plus marquée. Courageux, Jure Dolenec et ses camarades ont fini par perdre le fil, manquer de ce supplément d’âme qui aurait pu leur permettre de croire plus longtemps en leur étoile.Bougnol a pourtant grondé. Mais les temps ont changé et le genre d’exploits réalisés face à Pampelune, Kolding ou Velenje n’a pu cette fois être réédité par un ensemble qui a néanmoins réalisé un parcours étonnant dans cette compétition.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages