Hand - Coronavirus - Coronavirus : Cyril Dumoulin a récolté plus de 300 000 euros pour le personnel hospitalier

L'Equipe.fr
L’Equipe

La vente solidaire lancée il y a un mois par Cyril Dumoulin, le gardien de but de Nantes et de l'équipe de France, s'est achevée dimanche. Plus de 300 000 euros ont été récoltés. Il y a un mois, Cyril Dumoulin, le gardien de but de Nantes et de l'équipe de France, champion d'Europe 2014 et champion du monde 2015, avait lancé une ''Vente Solidaire Exceptionnelle'', sur une plateforme associative, pour venir en aide au personnel hospitalier, qui lutte aujourd'hui contre la pandémie de coronavirus. Toutes les infos sur la pandémie de Covid-19 Ladite vente s'est achevée dimanche à 22 heures, et Dumoulin a déclaré avoir récolté plus de 300 000 euros, soit le double de ce qu'il espérait. Le monde du sport français s'est mobilisé pour l'événement, avec des initiatives venant du foot, du handball, du basket, de la boxe, du cyclisme, de la voile ou encore du hippisme. Les histoires touchantes ont été nombreuses, avec la plaque commémorative de champion de France de Raynald Denoueix, achetée par des supporters du FC Nantes et redonnée à l'intéressé, ou la tenue que portait le boxeur Alexis Vastine, tragiquement disparu en 2015, mise en vente par son père et achetée par Aymeric Laporte, le joueur de Manchester City, qui l'a aussitôt rendue au père du boxeur. Dimanche, Hugo Lloris, le gardien de but de l'équipe de France de foot, champion du monde en titre, avait offert la paire de gants qu'il portait en finale de la dernière Ligue des champions, jouée avec Tottenham. Et la ''Vente Solidaire Exceptionnelle'' de Cyril Dumoulin s'est terminée par une enchère autour du maillot de Thierry Dentz, l'arbitre international de handball, décédé au mois de janvier dernier. Cyril Dumoulin « Le bon a appelé le bon, et c'est plein d'espoirs pour la suite » « J'ai été marqué par cette mobilisation générale du sport, a confié Dumoulin sur le site internet de BFM/RMC Sport. (...) C'était complètement inimaginable au départ car l'ambition était de réunir peut-être dix, quinze ou trente handballeurs et quelques milliers d'euros. Tu n'imagines pas que ça va partir dans tous les sports. J'ai virtuellement rencontré 350 sportifs ! Même après l'avoir vécu, j'ai du mal à en parler tellement il y a eu de choses, des grandes et des petites histoires. » « La leçon de cette aventure, c'est qu'un cercle vertueux s'est créé, a ajouté le gardien de but français. Chaque personne qui nous a rejoint en a attiré une autre. Le bon a appelé le bon et c'est plein d'espoir pour la suite. Quand on se croisera dans quelques années, avec ceux qui ont été actifs pendant ce mois, on se rappellera ce que nous avons partagé. De la même façon que quand je recroise les joueurs avec qui j'ai été champion du monde en 2015, c'est la première chose à laquelle on pense. Là, ce sera pareil. »

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi