Hand - Euro (F) - « On sera meilleurs aux Jeux Olympiques » assure Olivier Krumbholz après la médaille d'argent à l'Euro

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Au lendemain de la défaite en finale de l'Euro face à la Norvège (22-20), le sélectionneur des Bleues Olivier Krumbholz a délivré un message optimiste en vue des JO. « Quel bilan faites-vous de cette compétition ?
On a joué des équipes très fortes, on a battu le Danemark chez lui, la Suède, le Monténégro même si on n'a pas été brillants sur ce premier match, on fait nul contre la Russie. En demi-finale contre la Croatie, on a su trouver les clés. Mais il y a cette petite note un peu triste, c'est vrai, car la finale nous a échappé, face à une Norvège très expérimentée qui n'a jamais eu autant de potentiel. Il nous a manqué pas mal de petites choses pour pouvoir gagner. lire aussi La France détrônée par la Norvège Est-ce un problème d'expérience ?
La marche était peut-être un peu haute hier (dimanche) en termes d'enjeu. Notre groupe a des joueuses expérimentées et de jeunes joueuses talentueuses. Mais face à une équipe redoutable, aussi organisée, qui utilise aussi bien la vidéo, certaines ont eu du mal à exprimer leurs qualités. Cette expérience est très enrichissante pour les jeunes. Elles ne seront plus dans une découverte à l'avenir alors que la première fois, c'est un enjeu énorme, elles ont peut-être été surprises car ça fonctionnait bien pour elles avant ça. Mais on n'a pas mis une attention particulière pour accompagner ces jeunes en finale et ce n'était peut-être pas assez. lire aussi Le débrief de la finale avec Angélique Spincer Cette médaille vous rend optimiste pour la suite ?
C'est très prometteur pour les années à venir. L'équipe de France a tapé fort dans le contexte international, avec une vraie marge de progression pour les six mois à venir. La préparation olympique permet d'avoir pas mal de jours de stages et je compte l'utiliser pour améliorer l'équipe. Nous sommes très perfectibles et avons envie de travailler. Les joueuses ont repris beaucoup d'énergie dans cette compétition, Kumamoto (élimination au tour préliminaire du Mondial, l'an dernier)a été très douloureux mais on en est sortis unis. Cela nous a permis de repartir sur une bonne dynamique, avec de l'ambition, et de l'ambition, on en a pour les JO. On sera parmi les favoris avec deux, trois autres équipes, et on est certainement celle avec la plus grande marge de progression. Je vous garantis qu'on sera meilleurs aux JO. » lire aussi Pour les Bleues, l'appétit vient en argent