Hand (F) - Emmanuel Mayonnade ne sera plus sélectionneur des Pays-Bas

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'entraîneur de Metz Emmanuel Mayonnade, qui dirigeait la sélection des Pays-Bas depuis 2019 et les avait menées au titre mondial, n'a pas été reconduit après l'échec de son équipe aux JO de Tokyo. L'aventure aura été aussi brève qu'intense. La Fédération néerlandaise a annoncé samedi que le Français Emmanuel Mayonnade ne sera pas reconduit à son poste de sélectionneur, qu'il occupait depuis février 2019. L'entraîneur de Metz (38 ans) restera celui qui avait mené les Oranje au titre de championnes du monde, le premier de leur histoire, en décembre 2019 au Japon. Il était en fin de contrat après l'échec aux JO de Tokyo (sortie en quarts de finale contre la France, 22-32) et disait lui-même, il y a dix jours, ne pas être certain de vouloir continuer avec sa double casquette. « L'Association néerlandaise de handball et l'entraîneur français ne sont pas parvenus à un accord sur un nouveau contrat », indique simplement le communiqué officiel. L'ancienne joueuse internationale Monique Tijstermans (52 ans) a été nommée pour lui succéder par intérim jusqu'au Championnat du monde en Espagne, du 2 au 19 décembre. Une gifle terrible subie contre les Bleues aux JO de Tokyo Après avoir triomphé au Japon dès sa première compétition, Mayonnade avait dû se contenter d'une sixième place à l'Euro 2020 au Danemark, puis avait encaissé une gifle terrible des mains des Bleues à Tokyo il y a un mois (22-32). Complètement hors sujet, son équipe avait sombré dès les premières minutes de la partie (3-12, 12e). « La plus grosse déception de ma jeune carrière d'entraîneur », avait-il reconnu. « C'est vraiment dommage que Manu quitte son poste de sélectionneur national, nous avons apprécié de travailler ensemble en équipe au cours de ces deux années et demie, a déclaré la star de l'équipe, Estavana Polman. De plus, nous avons célébré des succès, avec le titre mondial comme point culminant. Mais en handball, il faut aussi évoluer et il y aura un nouveau visage devant le groupe. En tant qu'équipe, nous sommes prêts à franchir de nouvelles étapes et à réussir. » Le technicien reste à la tête de Metz, qui entre en lice en Ligue des champions dimanche contre le CSKA Moscou.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles