Hand - FFHB - Le recours d'Olivier Girault contre la liste de Philippe Bana rejeté par la commission électorale de la Fédération

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

Candidat à la présidence de la FFHB, Olivier Girault avait demandé l'irrecevabilité de la liste de son rival Philippe Bana au motif que ce dernier aurait conservé trop longtemps ses fonctions de DTN. Son recours a été rejeté samedi. Le recours d'Olivier Girault contre Philippe Bana, l'un de ses deux adversaires dans la course à la présidence de la Fédération, a été rejeté. La décision de la Commission de surveillance des opérations électorales (CSOE) a été publiée dimanche sur le site de la FFHB. Girault estimait que la candidature de son rival était irrecevable car ce dernier aurait conservé trop longtemps son poste de directeur technique national après l'annonce de sa candidature de Bana, à l'automne 2019 : plus de dix mois se sont écoulés avant son retrait de ses fonctions, le 1er octobre dernier. Le délai de trois ans est « dénué de tout caractère obligatoire » La CSOE souligne notamment que l'incompatibilité énoncée par le code du sport entre les fonctions de conseiller technique sportif (CTS, dont le DTN fait partie) et la candidature à des élections dans la même Fédération ne concerne plus Bana, maintenant que ce dernier s'est mis en disponibilité. Elle estime surtout que la recommandation du code de déontologie des CTS de respecter un délai de trois ans en pareil cas est « dénuée de tout caractère obligatoire ou contraignant ». lire aussi Olivier Girault dévoile sa liste et son programme Olivier Girault pourrait désormais demander la conciliation du Comité national olympique (CNOSF), comme il le laissait entendre dans nos colonnes la semaine passée. Jean-Pierre Feuillan est le troisième candidat à l'élection, qui se tiendra le 28 novembre, à distance en raison de la situation sanitaire.