Hand - HON - Veszprem et Kentin Mahé battus par Szeged en finale du Championnat de Hongrie

·1 min de lecture

Éternel favori, Veszprem s'est incliné en finale du Championnat de Hongrie contre son grand rival Szeged, samedi (36-37, 28-31 à l'aller). Déjà privé du Final Four de la Ligue des champions, le géant magyar plonge dans la crise. Éliminé par Nantes en quarts de finale de la Ligue des champions, Veszprem savait déjà qu'il ne serait pas champion d'Europe cette saison. Mais l'ogre magyar ne sera pas non plus champion de Hongrie. Tenants du titre depuis 2019 (il n'y a pas eu de champion en 2020 en raison du Covid-19), Kentin Mahé et son équipe se sont inclinés en finale de la K & H férfi liga contre le grand rival Szeged, sacré pour la quatrième fois de son histoire. Les neuf buts de Mahé n'ont pas suffi Battue à l'aller mercredi (28-31), l'armada rouge n'est pas parvenue à renverser la vapeur à domicile, samedi dans un match portes ouvertes (36-37). Mahé a pourtant livré un grand match, ponctué de neuf buts, et la star adverse Bence Banhidi a écopé d'un carton rouge en fin de première période, mais rien n'y a fait. Auteur de cinq buts samedi, la légende suédoise Jonas Källman (39 ans) quitte Szeged sur un ultime coup de maître. « On est très déçus. Ça fait mal, car on peut jouer mieux que ça », se désolait Kentin Mahé.
Ce n'est que la cinquième fois depuis 1992 que la couronne nationale échappe à Veszprem. Une nouvelle humiliation, après le fiasco nantais, qui plonge l'institution des bords du lac Balaton dans la crise. On ne voit pas, notamment, comment l'entraîneur espagnol David Davis pourrait échapper au limogeage.