Hand - JO (F) - Bleues - Estelle Nze Minko et Méline Nocandy à nouveau aptes chez les Bleues avant le départ pour les Jeux

·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Olivier Krumbholz a retrouvé ses joueuses, lundi, pour deux derniers jours de stage en France avant le départ pour le Japon. S'il récupère deux joueuses, le sélectionneur doit encore jongler avec certaines blessures. Outre les 17 joueuses qui feront le voyage aux Jeux Olympiques (15 + 2 remplaçantes), deux nouvelles têtes sont apparues à la maison du hand ce lundi : Emma Jacques et Tamara Horacek, comme partenaires d'entraînement. Les Bleues effectuent un dernier stage en France, à Créteil, avant de s'envoler pour le Japon mercredi dans la nuit, et Olivier Krumbholz a préféré faire appel à ces renforts « car on n'a pas envie de tirer sur la corde, de refaire s'entraîner des gens qui sont un peu justes ». Quatre blessées ces derniers jours C'est que quatre joueuses ont été blessées ces derniers jours. Et les verdicts diffèrent des unes aux autres. Côté bonnes nouvelles, « Méline (Nocandy) va très bien, il n'y a pas de soucis, et Estelle (Nze Minko) continue à travailler. Les deux vont pouvoir retravailler normalement avec nous », confie le sélectionneur. La demi-centre (cuisse) et l'arrière polyvalente (pied) avaient manqué les deux matches de préparation face à la Norvège (défaite 30-21 puis nul 28-28), mais elles participeront donc aux séances ces prochains jours. Elles sont attendues pour le prochain match amical, le 19 juillet face au Japon. Olivier Krumbholz, au sujet du poste d'arrière droite « On se prépare à tous les scénarios » En revanche, ce ne sera pas le cas des gauchères Océane Sercien-Ugolin (cheville) et Alexandra Lacrabère (adducteurs). « Elles sont toujours au repos, c'est plus complexe, déplore Krumbholz. J'espère pouvoir les remettre en route progressivement à Koshu pour le dernier stage, mais on se prépare aussi à jouer avec une droitière en arrière droite, et à faire monter en charge Laura Flippes sur la base arrière. On se prépare à tous les scénarios. » voir aussi Le calendrier des Bleues aux Jeux En attendant de décoller pour le Japon, les Bleues ont un programme avec peu de hand - « deux séances maximum » - mais beaucoup de vidéo afin de débriefer la double confrontation face aux Scandinaves. « Ce match a donné beaucoup de réponses, juge le Lorrain. Notamment l'indication que tout se passe dans les têtes. [...] Je pense qu'on n'y est pas encore. Il y a encore du chemin, car on est encore assez loin de ce qu'on peut faire, mais il va se faire, il n'y a pas de soucis. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles