Hand - L. Butagaz Énergie - Belle opération pour Paris 92 et Nantes

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Le Paris 92 et Nantes ont élégamment tiré leur épingle du jeu, mercredi, lors de la 10e journée de la saison régulière de la Ligue Butagaz Énergie. En terminant à égalité mercredi à Dijon (21-21), même si elles pouvaient espérer encore mieux, les Parisiennes ont bien négocié leur déplacement, en réussissant à se glisser dans le trio de tête du classement général provisoire, pour le compte de la 10e journée de la Ligue Butagaz Énergie. De même, arrivées avec un classement en milieu de tableau (6e), les Nantaises sont logiquement restées maîtresses chez elles, écartant Besançon sans grand souci 34-25 (15-11, 19-14). Mais surtout, elles ont réalisé à cette occasion une belle opération, rejoignant le haut du tableau. lire aussi Tous les résultats de la 10e journée lire aussi Le classement En revanche, mauvaise affaire pour le quatrième de la Ligue, Saint-Amand, défait (20-25) dans sa salle par une formation plus modeste, Chambray s'imposant après une seconde mi-temps conduite sans complexe (+6). Du coup, Saint-Amand rejoint le milieu de tableau. Victoire logique de Toulon (31-28) qui recevait Mérignac, mais avec quelques difficultés tout de même, car après une première mi-temps conclue sur un score de parité (16-16), les Toulonnaises ont dû sérieusement cravacher pour s'imposer. Quant aux Niçoises, elles sont ressorties victorieuses d'un match pourtant délicat face à Fleury-Loiret, écarté 25 à 30.

Enfin, dans la rencontre des mal-classés, la lanterne rouge Plan-de-Cuques a enregistré une seconde défaite en trois jours. Dimanche, l'équipe avait dû céder (25-31) face aux leaders messines en match en retard. Mercredi soir, ce sont les sociétaires de Bourg-de-Péage qui, dans leur salle, ont eu le dernier mot, s'imposant 29-22, malgré une seconde mi-temps en leur défaveur (14-15). En soirée, les Messines affrontaient à Brest leurs dauphines à l'occasion de la rencontre-phare de cette journée.