Hand - L. Butagaz Énergie - Camille Ayglon-Saurina (Nantes) arrête sa carrière à la fin de la saison

·2 min de lecture

L'arrière droite internationale Camille Ayglon-Saurina (36 ans) a annoncé qu'elle jouerait son dernier match dimanche. L'arrière droite aux 270 sélections aura vécu une carrière riche de six médailles internationales, dont deux titres. Après dix-huit ans au plus haut niveau, Camille Ayglon-Saurina s'apprête à jouer son dernier match professionnel dimanche, face à Paris 92. L'arrière droite internationale (36 ans) a annoncé sur le site officiel de son club, Nantes, qu'elle raccrocherait à l'issue de la rencontre, elle qui est « sereine à 1 000 % et sûre de [sa] décision que c'était bien la dernière ».

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« Je me suis juste régalée et j'ai profité de tous les moments, explique-t-elle. On a réussi à faire une saison exceptionnelle donc forcément ça m'aide à partir avec le "sentiment du devoir accompli". » C'est plus que ça, puisque la gauchère aura accompagné le club vers son premier titre, la victoire en Ligue européenne (C2), et sa première finale (de Coupe de France), perdue face à Brest. Emblématique de Nîmes et des Bleues Passée par Metz et Bucarest, Ayglon-Saurina est surtout une joueuse emblématique de Nîmes, son club de toujours, dont elle a connu la disparition en 2016 en pleine saison. Et de l'équipe de France, dont elle est la 4e joueuse la plus capée avec 270 sélections. Avec le maillot bleu, Ayglon-Saurina aura glané six médailles internationales dont le titre mondial en 2017 et le titre européen en 2018, deux compétitions où elle faisait office de pilier, sur le terrain comme en dehors, elle que Philippe Bana, président de la fédération, appelait avec affection « la syndicaliste ». « Je n'aurais jamais pensé avoir la carrière que j'ai eue, dit encore l'arrière, je ne peux que m'estimer vraiment très très chanceuse de la carrière que j'ai eue et de tout ce que ça m'aura apporté sur et en dehors du terrain. » Elle aura fini sa carrière par une dernière saison sous les ordres de son mari, Guillaume, et raccroche en même temps que son amie Blandine Dancette, une autre joueuse emblématique du handball français. lire aussi Dancette et Ayglon-Saurina en quête d'un premier titre

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles