Hand - Lidl Starligue - Lidl Starligue : la bonne opération de Toulouse, vainqueur face à Istres

L'Equipe.fr
L’Equipe

Toulouse a préservé son invincibilité à domicile face à Istres (28-25) et prend la troisième place du classement provisoire. Dans les autres matches de cette 8e journée, Dunkerque a concédé un match nul à domicile (24-24), comme Chambéry à Créteil (25-25), tandis que Montpellier et Saint-Raphaël ont gagné dans leur salle. En battant Istres (28-25), Toulouse a non seulement maintenu son invincibilité au Palais des sports André-Brouat cette saison, mais a pris la troisième place du classement (très) provisoire du championnat de France. Même en cas de victoire de Nantes à Nîmes jeudi et d'Aix à Paris samedi, le Fenix est assuré de faire partie des cinq premiers après huit journées. Toulouse confirme en tout cas sa belle forme du moment, après sa victoire à Nantes il y a trois semaines, avant la trêve internationale. Istres, privé notamment de l'arrière gauche Nicolas Boschi, blessé à l'épaule, et de l'ailier droit Theo Laguillaumie (hanche), n'a jamais pu rivaliser et a laissé Toulouse faire la course en tête du début à la fin de la rencontre. La surprise du soir est venue de Chambéry, tenu en échec à Créteil (25-25). Les Savoyards, qui bénéficiaient du retour de l'arrière droit Alexandre Tritta (1/4), mais devaient se passer du demi-centre Lukas Von Deschwanden (absent trois semaines pour une entorse à la cheville), n'ont pas gagné une seule fois à l'extérieur depuis le début de la saison. Face au promu, 14e et battu lors de ses quatre derniers matches, Chambéry avait pourtant réussi à creuser un écart en deuxième période (17-20, 42e), grâce à une réalisation d'Arthur Anquetil, meilleur buteur de la rencontre (6/6). Avant d'être rattrapé à sept minutes de la fin (23-23), et de concéder le nul sur un penalty de Boïba Sissoko. Au classement, les Chambériens stagnent à la 10e place. L'autre bonne opération est à mettre au crédit de Saint-Raphaël, vainqueur de Tremblay (29-26). Après un départ catastrophique (première victoire à Aix lors de la septième journée), les Varois quittent le fond du classement (11e). La victoire ne s'est pourtant dessinée que dans les cinq dernières minutes (25-25, 55e). Tremblay, privé de Michal Kopco, exclu (43e minute, pour trois fois deux minutes) calait, tandis que Raphaël Caucheteux achevait la rencontre par un onzième but (11/13, dont 6/6 à 7 m, record de la saison). Dunkerque, coaché par Arnaud Calbry, l'entraîneur-adjoint, en l'absence de Patrick Cazal, qui a dû se rendre à la Réunion au chevet de son père, n'a jamais trouvé la solution face à Chartres (24-24). Cumulant les pertes de balle (15 au total), peu aidés par un Samir Bellahcene en difficulté depuis plusieurs rencontres (7/25), les Nordistes ont tenu jusqu'à la dernière minute. Mais un arrêt de Nebojsa Grahovac (13/36, 36 %), suivi d'un but de Serguey Kudinov, a permis à Chartres d'arracher le match nul. Aucun problème en revanche pour Montpellier, désormais 2e derrière Paris. Face à Ivry, vainqueur de la dernière confrontation à René-Bougnol (30-32 le 20 mars), les Montpelliérains, tenus en échec à Porto samedi dernier (23-23) en Ligue des champions, ont dominé toute la rencontre (17-10 à la mi-temps, 27-24 au coup de sifflet final). Hugo Descat, toujours efficace (8/10, dont 4/4 à 7m), a donné le tempo, quand Wilson Davyes (5/7), de retour de blessure, et Mathieu Bataille (3/3) permettaient à Ivry de ne pas sombrer. Victime, finalement, de son manque de précision (15 pertes de balle).

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi