Hand - Lidl Starligue - Nîmes - Michaël Guigou pourrait jouer un an de plus à Nîmes en Lidl Starligue

·3 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

À 39 ans, Michaël Guigou semblait s'acheminer vers la fin de sa carrière après les JO de Tokyo. Selon nos informations, le capitaine de l'équipe de France pourrait prolonger un an comme joueur avec Nîmes. Cette saison 2020-2021 devait être la dernière de la glorieuse carrière Michaël Guigou. Après son départ tumultueux de Montpellier, à l'été 2019, l'ailier gauche magique avait signé pour quatre ans à Nîmes, deux comme joueur et deux comme conseiller du président David Tebib dans le cadre de sa reconversion. À 39 ans, après vingt et une saisons à arpenter les parquets, la quille était programmée après les JO de Tokyo avec les Bleus, l'été prochain (23 juillet-7 août). Mais le vétéran pourrait finalement rempiler pour un an de plus sous le maillot vert de l'USAM, selon nos informations. Jeudi, le capitaine de l'équipe de France doit participer à une conférence de presse à Nîmes en compagnie de ses dirigeants, et il semble plus probable désormais qu'il annonce jouer les prolongations plutôt que d'officialiser sa retraite. Depuis plusieurs années, Nîmes a coutume de façonner son effectif de la saison suivante longtemps à l'avance. Et pour l'instant, un seul poste n'est pas doublé pour la saison 2020-2021, celui d'ailier gauche où Julien Rebichon est sous contrat jusqu'en 2023. Boïba Sissoko (Créteil) pour lui succéder en 2022 ? Selon nos informations, l'USAM a déjà ciblé le successeur de Guigou : le capitaine de Créteil Boïba Sissoko (1,75 m, 27 ans), qui présente un profil très similaire. Petit gabarit polyvalent, aussi bon manieur de ballon que finisseur (4,7 buts de moyenne cette saison), ce dernier a fréquemment tenu le poste de demi-centre cette saison, comme Guigou dans sa jeunesse montpelliéraine. Mais Sissoko (qui est aussi le meilleur ami de l'arrière droit du PSG Nedim Remili) a prolongé d'un an avec le club du Val-de-Marne et ne devrait a priori arriver dans le Gard qu'en 2022. Car pour l'heure, la priorité de l'USAM reste Guigou. L'affaire ne serait pas encore conclue, en raison de détails contractuels à régler et de péripéties administratives. Mais le joueur se sent bien à Nîmes, dans un club toujours ambitieux (5e du Championnat, l'USAM est en passe de se qualifier pour la Coupe d'Europe pour la troisième saison de rang) où il a pu conserver son équilibre physique et familial, lui qui vit toujours à Montpellier. Surtout, le lutin est toujours performant : avec 52 buts en 24 matches de Starligue (2,2 de moyenne), il est le cinquième buteur de l'USAM cette saison. Et les chiffres ne disent pas tout l'impact de son vécu immense et de sa polyvalence, lui qui a bien dépanné sur la base arrière quand celle-ci était décimée par les blessures. Le double champion olympique (2008, 2012) est aussi la star incontestée de son équipe, celui qui fera parler de l'USAM pendant les JO de Tokyo. Un atout précieux pour séduire des partenaires privés dans une période d'incertitude économique. Et pour tous les supporters, qui seront ravis, si la prolongation se confirme, de pouvoir continuer à admirer l'un des plus grands joueurs de l'histoire du handball français. lire aussi L'actualité du handball

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles