Hand - Lidl Starligue - Paris bat un record, Nantes chute à Nîmes en Lidl Starligue

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Lors des matches en retard de mardi en Lidl Starligue, le PSG a aligné contre Istres (39-26) un vingtième succès en autant de matches. Nantes est tombé à Nîmes (33-32). 20/20 : le Paris-SG s'est offert une note parfaite pour les deux premiers tiers de sa saison de Lidl Starligue. Écrasant vainqueur d'Istres, mardi, dans un match en retard de la 11e journée (39-26), le club de la capitale a remporté ses vingt premiers matches dans ce Championnat. C'est le meilleur début de saison de l'histoire de la Première Division (depuis 2000), qui efface la marque établie par Montpellier en 2011-2012. Paris reprend ainsi ses aises au classement avec quatre points d'avance sur Montpellier. Mais rien n'est encore acquis pour les sextuples champions en titre, car le MHB compte un match en moins et viendra les défier à Coubertin samedi. lire aussi Le classement de la Lidl Starligue En attendant le sommet, les coéquipiers de Luka Karabatic n'ont pas trop puisé dans leurs réserves mardi. À l'image de Mikkel Hansen, peu en jambes après ses quinze jours d'arrêt pour un test positif au Covid, ils ont commencé tout doucement (14-13, 23e). Istres était vaillant à l'image d'Hichem Daoud (5 buts). Mais, très diminuée par les absences de Guillaume Crépain et d'Andrea Parisini, l'équipe provençale a craqué en fin de première période (19-14, 30e). Après la pause, Nedim Remili et Ferran Solé (7 buts chacun) ont creusé inexorablement l'écart (30-19, 47e). Elohim Prandi en a profité pour signer son 400e but en Lidl Starligue à seulement 22 ans et 7 mois. Seul Hugo Descat avait été plus précoce.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Michaël Guigou donne la victoire à Nîmes à deux secondes de la sirène Les lendemains d'exploit sont difficiles pour Nantes. Depuis sa qualification héroïque pour les quarts de finale de la Ligue des champions à Kielce (34-31, 24-25 à l'aller), le H a laissé filer trois points en Championnat, un à Toulouse samedi (30-30) et deux mardi à Nîmes (32-33). L'USAM a arraché la victoire dans une dernière minute complètement folle. Alors qu'O'Brian Nyateu venait de redonner l'avantage à Nîmes, Nantes a égalisé par Dragan Pechmalbec sur une attaque à sept contre six (en sortant son gardien) à huit secondes du terme. Mais Michaël Guigou, en vieux renard, a immédiatement marqué dans le but vide juste avant la sirène.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Valero Rivera (7 buts à 100 % de réussite) et les Nantais pourront nourrir des regrets, après avoir mené toute la première période (16-18 à la pause) et remonté six buts de retard (30-24, 50e) dans les dix dernières minutes. Troisièmes à neuf points de Montpellier, ils voient s'envoler la qualification pour la prochaine Ligue des champions. Emmené par l'ex-Nantais O'Brian Nyateu (4 buts, 5 passes décisives) et Benjamin Gallego (5/5 au tir), Nîmes est toujours cinquième mais revient à un point d'Aix et à trois de Nantes. Dans le dernier match de la journée, Cesson est allé arracher un point précieux pour le maintien à Toulouse (30-30) grâce à un but de Mathieu Salou à quatre secondes du terme.