Hand - Lidl Starligue - Paris creuse l'écart, Créteil respire en Lidl Starligue

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Le leader parisien a largement battu Chambéry, dimanche (34-23) et reprend quatre points d'avance sur Montpellier. En bas de tableau, Créteil sort de la zone rouge après son succès arraché contre Toulouse (26-25). Le Paris-SG a poursuivi son parcours impeccable en Lidl Starligue avec une 18e victoire en autant de matches, dimanche contre Chambéry (34-23). Un peu rouillés en début de match (1-3, 2e), les joueurs de la capitale, toujours privés de Mikkel Hansen (en reprise après avoir été contrôlé positif au Covid-19) ont été accrochés vingt minutes (12-11, 22e). Mais une fois que leur défense a pris le dessus, ils ont déroulé (17-12, 25e ; 25-14, 39e), profitant de l'efficacité de Kamil Syprzak (5/6 au tir). « Je suis plutôt satisfait de la première période alors que cela faisait quinze jours qu'on n'avait pas joué, observait Erick Mathé, l'entraîneur savoyard. Mais on a eu un gros, gros trou d'air en début de seconde période. Une fois que Paris avait fait cet éclat-là, cela devenait mission impossible pour le colmater. » lire aussi Les résultats de la Lidl Starligue Tout n'a pas été parfait pour les Parisiens, à l'image des échecs au tir de Nedim Remili (1/9) ou de Mathieu Grébille (1/6), mais ils ont reconstitué leur matelas de quatre points en tête du Championnat, alors que Montpellier s'était rapproché en rattrapant ses matches en retard. Le MHB rendra visite au leader à Coubertin dans deux semaines, le 18 avril. Créteil s'en sort dans les dernières minutes
Déjà impérial en Ligue des champions jeudi à Celje (37-24), le PSG ne semble pas du tout avoir été freiné par les sept jours d'arrêts imposés par les cas de Covid. « On a tout de même eu des séances tous ensemble à travers l'ordinateur, des réminiscences du confinement. Quelque part, cela a dû nous faire un peu de bien car la saison est longue et harassante », observait le capitaine Luka Karabatic. Créteil s'est imposé contre Toulouse au bout d'un sacré chassé-croisé (26-25). Les Franciliens comptaient cinq buts d'avance en fin de première période (14-19, 29e) avant de voir le Fenix prendre l'ascendant (19-21, 48e) sous l'impulsion de Nemanja Ilic (10 buts) et du gardien brésilien César De Almeida (17 arrêts). Mais Boïba Sissoko a fait la différence avec deux buts (7 au total) et un penalty obtenu dans les dix dernières minutes. Créteil sort de la zone rouge avec un point d'avance sur Ivry (qui compte deux matches en moins) et trois sur Tremblay. lire aussi Lidl Starligue : le classement