Hand - Lidl Starligue - PAUC - Jérôme Fernandez (Aix-en-Provence) : « Pour l'instant, je suis toujours l'entraîneur »

L'Equipe.fr
L’Equipe

Sous contrat avec Aix-en-Provence jusqu'en juin 2021, Jérôme Fernandez pourrait voir Thierry Anti débarquer dans les prochaines semaines au PAUC. L'ancien capitaine des Bleus n'a pas encore discuté de cette éventualité avec ses dirigeants. « La fin du contrat de Thierry Anti avec le Sporting Portugal, officialisée jeudi, change-t-elle quelque chose à votre situation ?
Non. Rien n'a changé et je ne me suis pas entretenu avec mes dirigeants à ce sujet. La dernière fois que nous nous sommes parlé, ils m'ont dit de me préparer à être l'entraîneur pour la saison prochaine. Pour l'instant, je suis toujours l'entraîneur. J'avance comme ça. On verra ce qu'il en est dans les semaines à venir. Coronavirus : pour David Tebib, le huis clos « serait la mort du handball professionnel » Quelle est votre envie du moment ?
J'ai toujours envie de coacher. Mais voilà. Les dirigeants nous ont stipulé qu'il y aurait un changement de cycle à partir de 2021. Il interviendra peut-être plus tôt. On n'en sait rien. Ce qui est sûr, c'est que j'ai déjà entrepris des démarches pour trouver autre chose à la fin de mon contrat. J'ai très envie de me projeter sur un autre projet, si possible avec une équipe nationale. D'ici quelques années, j'aimerais bien aussi entraîner un club étranger. « J'ai l'habitude de rebondir. La page avec Aix va bientôt se refermer, quand elle devra se refermer. Je passerai ensuite à autre chose avec autant de motivation » Cette situation, un peu bancale, est-elle pénible à vivre ?
Non, pas spécialement. En choisissant le métier d'entraîneur, je savais très bien à quoi m'attendre. Lorsque tu remplis les objectifs, tu n'imagines pas forcément que tout va s'arrêter du jour au lendemain. Il m'a fallu un peu de temps pour digérer. Mais comme athlète de haut niveau, j'ai changé de club plusieurs fois. Ce n'est pas un souci. J'ai l'habitude de rebondir. La page avec Aix va bientôt se refermer, quand elle devra se refermer. Je passerai ensuite à autre chose avec autant de motivation. Dominique Verdon : « Il faut du haut niveau à Bordeaux » Pensez-vous aller au terme de votre contrat ?
Je ne sais pas. Le contexte actuel fait qu'il est compliqué de trouver un nouveau projet. Mon contrat court jusqu'en juin 2021 et je n'ai pas prévu d'y mettre un terme prématurément, sauf si mes dirigeants souhaitent casser ce contrat. Pour l'instant, le sportif n'est pas la priorité. Tous les clubs de Lidl Starligue se démènent surtout pour trouver des solutions à cette crise et ne pas mettre la clé sous la porte. » Nantes vers une participation en Ligue des champions

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi