Hand - Ligue européenne (F) - « Cette Coupe d'Europe arrive au bon moment » pour Marion Maubon, capitaine de Nantes

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Le Nantes Atlantique handball dispute ce dimanche (14 heures) les quarts de finale retour de la Ligue européenne (C2), face à Zvenigorod. Fortes de la victoire en Russie à l'aller (33-29), les coéquipières de Marion Maubon visent une qualification pour le Final 4 de l'épreuve.

« Comment abordez-vous ce match retour après votre victoire de quatre buts à l'aller ?
Honnêtement, je suis un peu mitigé sur ce match aller. Je n'ai pas l'impression qu'on soit au-dessus, le score n'est pas hyper révélateur. On a été devant, on s'est fait remonter, on a pris des buts qu'on n'aurait pas dû prendre, notre jeune gardienne (Floriane André, récemment appelée en équipe de France) nous fait du bien à la fin. Donc il n'y a pas dix mille solutions, il faut gagner le match sans penser à l'écart. Si ça doit nous servir tant mieux, on a ces quatre buts d'avance et on les garde, mais je ne suis pas dans l'excès de confiance.

Est-ce lié aussi à vos résultats irréguliers cette saison ?
On a manqué de régularité ces derniers temps, on est peut-être moins sereines. Après, je l'ai dit aux filles après les défaites contre Chambray (28-26) et Besançon (24-21) : on n'était pas les meilleures en janvier quand on gagnait tout, on n'est pas les moins bonnes aujourd'hui. On sait qu'il y a des choses qui marchent, récupérer les ballons, jouer sur grand espace, il faut s'appuyer dessus. La clé, quand on perd, c'est de ne pas tout remettre en question, ne pas s'alarmer, vite analyser pourquoi on a perdu mais garder confiance en nous.

Quel est votre objectif dans cette Ligue européenne ?
Cette Coupe d'Europe arrive au bon moment pour nous, elle nous permet de regagner un peu en confiance. Le jeu est différent, on joue contre des équipes qui nous connaissent moins bien, des matches à enjeu, on sait que chaque but, chaque erreur va se payer à un moment donné, c'est encore plus excitant. Là, le Final 4 est au bout, il est clairement dans la tête de chacune des filles. C'était un objectif en début de saison, pour l'instant on est très bien parties, maintenant on ne va pas s'emballer. Il faut gagner ce match et je me méfie des Russes. »

lire aussi
Toute l'actualité du handball