Hand - Liqui Moly Starligue - La commission de discipline de la LNH saisie après les propos de Gaël Pelletier sur les arbitres

·1 min de lecture

Lundi, la commission de discipline de la Ligue nationale de handball a été saisie à la suite des insultes proférées par Gaël Pelletier, le président du HBC Nantes, envers les arbitres du match contre Limoges vendredi. Gaël Pelletier, le président de Nantes, va devoir répondre devant la commission de discipline de la Ligue nationale de handball (LNH) des incidents survenus à la suite du match de Liqui Moly Starligue contre Limoges (27-29), vendredi. Celle-ci a été saisie lundi par Philippe Bana, le président de la Fédération française de handball (FFHB) pour des faits « graves et inacceptables », selon le communiqué fédéral. lire aussi Pelletier en dérapage incontrôlé Dans les couloirs de la H Arena, le dirigeant s'en était pris verbalement aux arbitres de la rencontre, Mathieu et Mathias Pajot. Ces derniers l'accusent dans leur rapport d'avoir « tenu des propos injurieux mais également homophobes [...] suivis de menaces physiques et de la volonté d'en découdre », indique la FFHB. Les frères Pajot sur le point de porter plainte Devant les médias, dimanche, Gaël Pelletier avait reconnu les insultes mais conteste fermement tout propos homophobe. « C'est mal connaître ma vie personnelle qui fait que j'ai une sensibilité toute particulière sur le sujet, déclarait-il à L'Equipe. Non, je ne peux pas, même sous le coup de l'énervement, avoir prononcé ce type de propos qui n'ont pas leur place dans la société en général, quelle que soit leur forme. » La Fédération souligne la possibilité « d'éventuelles mesures conservatoires qui pourraient être prononcées à l'encontre du président du HBC Nantes visant à le suspendre de toutes fonctions dans l'attente de l'issue de la procédure disciplinaire. [...] Elle renouvelle son soutien inconditionnel aux frères Pajot, arbitres de la rencontre, et à tout le corps arbitral [...] Elle ne manquera pas de les soutenir et de se porter civile si une procédure pénale devait être ouverte. » Selon nos informations, Mathias et Mathieu Pajot seraient sur le point de déposer plainte.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles