Hand - MAC - Transferts - Jérémy Toto rejoint le Vardar Skopje

·1 min de lecture

Le pivot français Jérémy Toto, qui sort d'une bonne saison en Pologne avec Plock, s'est engagé avec le Vardar Skopje (Macédoine du Nord), qualifié pour la prochaine Ligue des champions. Après la Pologne, la Macédoine du Nord. Jérémy Toto, l'ancien pivot de Créteil et de Saint-Raphaël (1,97 m, 28 ans), poursuivra ses pérégrinations au Vardar Skopje la saison prochaine. Le spécialiste de la défense avait rejoint Plock l'été dernier et donné entière satisfaction, le deuxième club polonais avait même annoncé sa prolongation pour 2021-2022.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Mais l'intérêt du Vardar a tout changé, et le Français a obtenu d'être libéré par Plock. Le club macédonien, qui a connu de grosses difficultés financières après avoir conquis deux titres de champion d'Europe en 2017 et 2019, a retrouvé une certaine stabilité après l'arrivée de nouveaux investisseurs locaux. Et contrairement à Plock, il est assuré de disputer la Ligue des champions la saison prochaine, après avoir difficilement conservé son titre de champion de Macédoine du Nord. Sous les ordres du légendaire entraîneur Veselin Vujovic Le Vardar a confirmé la signature de Toto lors de l'officialisation de la nomination du nouvel entraîneur, le légendaire et volcanique Monténégrin Veselin Vujovic, en remplacement de Stevce Alusevski. Le pivot tricolore ne fera que croiser son compatriote Robin Cantegrel, qui s'est engagé avec Toulouse après une saison mitigée au Vardar. Il aura en revanche l'occasion de côtoyer deux autres Français, les jumeaux Kévynn et Olivier Nyokas, qui ont signé au Metalurg, l'autre club principal de la capitale du pays. lire aussi L'actualité du handball

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles