Hand - Mondial (F) - La Slovénie écrase le Monténégro, les favoris cartonnent au Mondial féminin

·2 min de lecture

Prochain adversaire des Bleues au Mondial, la Slovénie a corrigé le Monténégro, vendredi à Granollers (28-18). Les autres gros bras européens (Pays-Bas, Norvège, Russie) se sont tous très largement imposés. C'est confirmé : la Slovénie sera un sacré morceau à avaler pour les Bleues lors de leur prochain match du Mondial, dimanche (18 heures) à Granollers. L'équipe de l'ex-Brestoise et Messine Ana Gros (6 buts sur 7 tirs) a infligé vendredi une correction au Monténégro (28-18), assommé dès les 20 premières minutes. lire aussi Les Bleues étouffent l'Angola Gros n'est pas le seul danger sur la base arrière, désormais bien accompagnée par une autre ancienne de Metz, Tjasa Stanko, ou Nina Zulic (4 buts chacune). Surtout, cette équipe défend maintenant, et s'est trouvé une gardienne en la personne d'Amra Pandzic qui s'est fendue de 14 arrêts à 54 % ! lire aussi Résultats/classement du groupe de la France L'Europe écrase le reste du monde Pour le reste, cette troisième journée n'aura pas offert la meilleure publicité à l'élargissement de la compétition de 24 à 32 équipes. Elle a surtout confirmé le gouffre abyssal séparant les grandes nations européennes du reste du monde. La palme revient aux Pays-Bas, tenants du titre, qui ont signé face à Porto Rico l'une des plus larges victoires de l'histoire du Mondial : 55-15, dont 27 buts inscrits en contre-attaque. Bo Van Wetering et Kelly Vollebregt ont marqué huit fois chacune. La Norvège et la Suède ont fait du petit bois de leurs adversaires venus d'Asie centrale, le Kazakhstan (46-18) et l'Ouzbékistan (46-15) respectivement, avec chacune cinq joueuses à 5 buts ou plus. Très rajeunie sans ses patronnes Anna Vyakhireva et Daria Dmitrieva (en pause), la Russie a balayé le Cameroun (40-18) sous l'impulsion de Iuliia Markova (6/6 au tir). Karichma Ekoh, l'ancienne internationale junior française, a été la meilleure marqueuse camerounaise (4 buts). Pour la première apparition de son histoire à ce niveau, l'Iran a subi un bizutage en règle contre la Roumanie, pourtant orpheline de sa star Cristina Neagu qui a fait l'impasse sur ce Mondial (11-39). La sélection asiatique n'a inscrit que deux buts dans les 27 premières minutes... Yuliya Dumanska a signé 77 % d'arrêts dans le but roumain (10/13) en première période. Dans le dernier match du jour, la Serbie a disposé de la Pologne (25-21).

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles