Hand - Transferts - Philippe Gardent vers Bordeaux

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Philippe Gardent, qui quittera son poste d'entraîneur de Toulouse l'été prochain, devrait rejoindre le club girondin de Bruges (N1), où se monte un projet de club de la métropole bordelaise. Philippe Gardent va quitter Toulouse mais rester dans le Sud-Ouest. Selon nos informations, l'entraîneur du Fenix devrait rejoindre Bordeaux, où se monte un projet de haut niveau autour du club de Bruges, actuellement en Nationale 1 (3e division). Le club va déposer un dossier VAP (voie d'accès au professionnalisme) pour la saison prochaine, sésame désormais indispensable pour la montée en Proligue (D2), afin de viser la promotion à l'été 2022. lire aussi Toute l'actu hand C'est Jean-Paul Onillon, l'ancien président du Paris Handball (devenu le PSG), qui est à la manoeuvre. Ces dernières années, le dirigeant avait déjà porté un projet de « wild-card » dans la métropole girondine lorsque la LNH envisageait de faire monter en Lidl Starligue des clubs de grandes villes sur dossier, mais tout avait été stoppé par la crise sanitaire et l'élargissement de l'élite à seize équipes. Un rôle de conseiller du président Gardent (57 ans), qui était également manager général à Toulouse, devrait tenir un rôle de conseiller du président. L'ancien capitaine de l'équipe de France époque « Barjots » pourra également apporter sa longue expérience du coaching au staff qui sera mis en place. « On aura une équipe pour jouer la montée sportivement, au-delà de l'aspect administratif », dit Onillon, qui vise un budget entre 650 000 et 800 000 euros. Le gardien de Tremblay Patrice Annonay a été approché mais a fait le choix de mettre un terme à sa carrière. Jean-Paul Onillon écarte en revanche l'hypothèse d'un recrutement du capitaine nantais Rock Feliho (en fin de contrat au « H »), avancée par plusieurs sources. Le projet demeure soumis au soutien de la métropole, qui n'est pas encore complètement acquis.