Handisport – « Nous ne sommes pas des super-héros, juste des humains »

Pendant une heure et demie, Michaël Jeremiasz raconte l'histoire du handisport à travers plusieurs témoignages marquants.
Pendant une heure et demie, Michaël Jeremiasz raconte l'histoire du handisport à travers plusieurs témoignages marquants.

Combien de champions handisports français êtes-vous capable de citer sans regarder sur Internet ? Un, deux, trois ? On peut regretter que la liste ne soit pas plus longue. Malgré des progrès récents dans leur visibilité avec par exemple la diffusion en continu des épreuves des Jeux paralympiques, les athlètes manquent toujours de visibilité et de reconnaissance.

Le documentaire We Are People, diffusé ce dimanche soir à 21 heures sur Canal+, souhaite retracer l'odyssée du handisport. Réalisé par Philippe Fontana et coproduit avec Michaël Jeremiasz, champion paralympique de tennis, ce projet veut mettre en lumière des témoignages de sportifs handicapés qui ont dû surmonter de nombreuses épreuves avant de connaître les sommets.

Une avancée jonchée d'obstacles

Interrogé par Le Point sur ce qui l'a poussé à accepter d'être le narrateur de ce documentaire, Michaël Jeremiasz en raconte les origines. « C'est une histoire de rencontres, Philippe Fontana travaille depuis longtemps sur ces sujets des minorités et du handicap mental. Ça fait partie de ses combats et de ses centres d'intérêt. On est vite devenus très amis, on avait pas mal de colères communes, comme celle de devoir supporter l'injustice créée par l'homme. On est aussi des fans de sport, et à force de discuter et de voir ce qui ne se faisait pas dans les médias, on voulait évoquer quelque chose de plus impactant que juste mon histoire personnelle. »

Ça vous dirait de découvrir la bande-annonce de notre d [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles